•  
  •  
  •  
  •  
  •  

CULTURE – Le célèbre journal dédié à la BD lance une rubrique dédiée à la transition écologique “pour prendre soin de notre planète”. Et, à l’occasion, les auteurs publient un hors-série Objectif Terre (Dupuis).

Les scientifiques alertent sur le réchauffement climatique, l’extinction massive des espèces et les jeunes battent le pavé pour tenter de sauvegarder la planète bleue. La canicule sévit en pleine canicule, les incendies ravagent des pans entiers de biodiversité sur de nombreux continents.

Mais les solutions existent, et le journal Spirou s’y met. A partir du mois de septembre, l’hebdo, imaginé par Jean Dupuis en 1938, lance une rubrique dédiée à la transition écologique : « Objectif Terre, pour prendre soin de la Terre ». Manière de faire sa part du colibri.

Et, pour marquer le coup (de crayon), le journal de BD sort le 16 septembre un hors-série consacré au développement durable, aussi intitulé Objectif Terre. Un projet qui a réuni Hervé Bourhis, Gwen de Bonneval, Rachel Syfer, Olivier Bocquet, Mathieu Burniat, et Cyril Pedrosa pour la couverture. Dans cet album spécial, ils ont imaginé des petites histoires, pour sensibiliser les grands et les petits à la chose verte, sans oublier de mentionner l’actualité, par exemple en croquant Greta Thunberg.

Le rôle des arbres en période de canicule

Chaque geste du quotidien compte, le recyclage, le tri des déchets, l’utilisation des objets jetables, le gâchis d’eau. Les petits ruisseaux font les grandes rivières, et les planches nous invitent à réfléchir à nos habitudes alimentaires, à la surconsommation qui nous pousse sans arrêt à faire chauffer la carte bleue, à nous interroger sur le rôle des arbres en ville notamment en cas de forte chaleur, et sur la déforestation.

Le besoin de se ressourcer dans la nature et l’importante sauvegarde de la biodiversité occupent aussi une place importante dans cet album. Surtout, les auteurs veulent insister : personne n’est parfait, pas même les auteurs. Dans une page dédiée aux courriers des lecteurs, une personne demande si Spirou ne pourrait pas arrêter d’envoyer les numéros dans une pochette en plastique. Réponse de la team :

« Pour des raisons pratiques, nous devons conserver un emballage qui nous permet d’une part de protéger le journal lors de sa livraison postale et d’autre part d’y insérer nos suppléments réservés aux abonnés. Mais nous avons décidé de passer à l’emballage “compostable à domicile” qui garantit une biodégradation complète. À ce jour, c’est la meilleure manière de limiter notre impact environnemental. Nous faisons un test grandeur nature à l’occasion de ce numéro spécial Objectif Terre, avant de remplacer tous nos emballages plastiques dès janvier 2020. »


  •  
  •  
  •  
  •  
  •