•  
  •  
  •  
  •  
  •  

INITIATIVE LOCALE – A Clermont-Ferrand, l’association l’Onde porteuse utilise le média radio pour faciliter la réinsertion de personnes éloignées de l’emploi. Elle anime également des ateliers d’éducation aux médias.

Charlotte Waelti a dirigé la Fédération des radios associatives du Pays de Loire, avant de créer l’association L’onde porteuse avec le journaliste de France Culture Benoît Bouscarel. “On se croisait à certains événements et on avait le point commun d’être tous les deux originaires de Clermont-Ferrand. Au fil du temps, on a eu envie de créer un projet qui avait du sens, et on s’est dit pourquoi pas le faire dans notre ville“, glisse la jeune femme.

Aujourd’hui la structure propose des formations et des ateliers radio. L’association a créé Le Chantier, un chantier d’insertion unique en France qui s’appuie sur le radio pour faciliter le retour à l’emploi de personnes en difficulté. Elle diffuse une web radio et va créer d’ici la fin de l’année une radio de proximité à écouter sur la bande FM. (98 FM) . Elle devrait émettre à partir du 25 novembre 2019 à Clermont-Ferrand.

Apprendre à s’exprimer pour reprendre confiance en soi

Notre objectif n’est pas de transformer nos salariés en journalistes radio, mais bien de les aider à reprendre confiance en eux en apprenant à parler dans un micro et à interviewer des gens“, explique Charlotte.

La structure a recruté 8 personnes en contrat d’insertion d’un an. Elles s’initient ainsi à la prise de son, à la réalisation d’interview d’artistes. Un plateau radio est mis en place durant le festival burlesque Les Irrépressibles ou le festival de musique de Clermont-Ferrand Europa Vox.Ce sont des activités très valorisantes pour ces personnes éloignées de l’emploi. Elles retrouvent grâce à ces expériences de la confiance en elles-mêmes. Elles ont moins peur de se présenter ou d’appeler des employeurs par la suite“, poursuit Charlotte.

Les salariés en insertion à l’Onde porteuse sont également accompagnés afin de construire un projet professionnel dans un domaine qui leur convient. L’objectif est de les aider à les sortir du chômage de longue durée, et de l’isolement.

La radio en prison et à l’hôpital

L’association anime également des ateliers radio au centre pénitentiaire de Riom, près de Clermont-Ferrand. Les détenus sont invités à produire des podcast qui sont ensuite diffusé sur des radios partenaires locales. Un atelier est également organisé au CHU, 2 heures par semaine, en particulier au sein du service de cancérologie pédiatrique. ” L’idée est d’offrir un temps d’évasion à des enfants malades qui s’amusent à enregistrer des sons, des paroles dans une ambiance ludique“, explique Charlotte Waelti.

Des formateurs salariés de l’association interviennent également dans des établissements scolaires en collège et lycée dans le Puy-de-Dôme. L’objectif est de développer le sens critique des élèves tout en développant leurs capacité d’expression orale. “Nous sommes très heureux de participer à la vie locale et de créer du lien social grâce à l’outil radio, l’Onde porteuse est un projet qui a du sens et nous sommes fiers de le développer en Auvergne.”

La Caisse d’Épargne a accompagné financièrement l’association LOnde porteuse. La Caisse d’Épargne soutient l’innovation sociale et accompagne les initiatives qui proposent des solutions pour améliorer le quotidien des habitants et promouvoir le développement des territoires. 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •