•  
  •  
  •  
  •  
  •  

TENDANCE – Ils inspirent au quotidien de milliers de personnes via leur compte Instagram en démontrant qu’une vie plus écologique et responsable est possible. Découvrez ces citoyens influenceurs qui sèment des graines de conscience green sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, rencontre avec le vidéaste Benjamin Carboni, le fondateur du mouvement Clean Walker.

Un an après avoir lancé sur les réseaux sociaux le mouvement Clean Walker, Benjamin Carboni se félicite de constater qu’une centaine d’opérations de nettoyage de déchets sauvages ont été organisées en France et en Belgique par des citoyens. “L’objectif du mouvement “CleanWalker” est de fédérer toutes les énergies autour d’un projet universel et générer une prise de conscience globale sur la problématique des déchets sauvages“, explique-t-il. Le projet lui tenait à cœur. La sensibilisation des citoyens à l’impact de la pollution plastique sur la nature préoccupe le comédien vidéaste depuis le début de sa prise de conscience écologique, il y a 3 ans. “Je vivais dans le 18e arrondissement de Paris, et j’en avais marre de constater que ma rue était jonchée de déchets tous les jours. Je me suis rendu compte que le problème dépassait Paris. Même sur des chemins de randonnée magnifiques en Auvergne, je tombais sur des bouteilles en plastique“, explique le trentenaire.

De l’indignation à l’action

Benjamin se demande comment il peut agir à son échelle, et, très vite, décide de partager son indignation à travers des vidéos. En voyage en Guadeloupe, il témoigne d’une triste réalité sur les sentiers de l’île, bien loin des paysages de carte postale.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Benjamin Carboni (@cleanwalker.off) le

En décembre dernier, la vidéo de promotion de l’affaire du Siècle, portée entre autres par des youtubeurs tels que MacFly, Carlito et les actrices engagées pour le climat Marion Cotillard et Juliette Binoche, fait un carton. Avec 3 millions de vues en quelque jours, la conscience écologique semble se réveiller. Pour lui, seule l’action pour limiter la production de déchets peut éviter de transformer la terre en décharge à ciel ouvert. “80 % des déchets des océans viennent de la terre. Luttons au sol pour préserver les milieux aquatiques au même titre de la biodiversité terrestre“, rappelle-t-il.

Les jeunes générations semblent de plus en plus à l’écoute de ces messages et, pour les toucher, le vidéaste va proposer une série de témoignages inspirants sur sa chaîne Youtube : “ Je vais recevoir des personnes engagées dans la transition écologique qui vont venir partager leur prise de conscience“. Une version longue de ces émissions sera également disponible via le plateforme de yahoo.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •