• 411
  •  
  •  
  •  
  •  

INITIATIVE – L’espace Re-Store, en Seine-Saint-Denis, réunit des architectes, designers et porteurs de projets liés au réemploi de matériaux.

Dans les anciennes usines d’orfèvrerie Christofle, à Saint-Denis, un nouveau lieu rassemblant des acteurs du réemploi dans le design et l’architecture vient d’ouvrir. Il s’appelle Re-Store et il est né à l’initiative de la collaboration entre Quartus, propriétaire des lieux, les créateurs du fablab parisien Woma et l’agence Remake, la filiale de REI Habitat.

« Le but est de réunir des maîtres d’œuvre, des artisans et des entreprises pour réfléchir à des solutions de réemploi et revalorisation, car il y a beaucoup de demande dans ce domaine », explique Minh Ma Nguyen, cofondateur de Woma et de l’agence d’architecture Wao. L’idée est bien de trouver de nouveaux usages à des matériaux afin d’éviter qu’ils deviennent des déchets.  L’objectif est également de développer sur le site une solution de «gestion des stocks» de la matière récupérée, une problématique importante pour les promoteurs.  

Bureaux partagés et ateliers s’étalent sur 1 500 m². Ici on travaille dans un esprit « collaboratif » et « open source », précise Minh Ma Nguyen. Le but est que les échanges entre les différents occupants du lieu fassent naître de nouveaux projets. L’espace de travail, dans une pièce illuminée par de grandes vitres, est ouvert. Une grande partie du mobilier a été réalisée par Remake, à partir de chutes de bois. Cette agence, notamment à l’origine du café Rêv à Montreuil, a désormais pris ses quartiers à Re-Store.

Une variété d’acteurs

Qui rencontre-t-on dans ce nouvel espace ? Il y a par exemple les P’tits Clous, un projet d’ateliers de bricolage, mobiles, pour enfants, à partir de matériaux de réemploi. « Aujourd’hui, les enfants font moins d’activités manuelles. Je veux leur réapprendre à manipuler des objets et développer leur créativité et leur confiance en soi », explique son créateur, Rémi Lévêque. On trouve également l’entreprise SAS Minimum, qui créé des matériaux à partir de déchets plastiques, telles que des jolies dalles colorées qui peuvent servir comme plan de travail. Il y a aussi le collectif Thr34d5 qui travaille sur la transformation de mycellium, la matière dans laquelle pousse les champignons.

Marc Defourquet, de l’agence Ema Architectures, fait du conseil autour des questions environnementales et réalise des missions de maîtrise d’œuvre à partir de matériaux de réemploi. Il explique avoir rejoint l’écosystème Re-Store dans le but « d’expérimenter » et d’avoir accès à de nouvelles ressources. Côté conseil, y aussi l’agence Re-Use, qui accompagne les promoteurs dans la valorisation des éléments issus de chantier.

Tous se tournent vers vers l’avenir, et seront bientôt rejoints par d’autres, car il reste de la place pour accueillir de nouveaux acteurs à Re-Store.

À lire aussi : 5 idées d’habitat écologique, insolite et économique


  • 411
  •  
  •  
  •  
  •