INITIATIVE – Au Pays basque, l’association HelpmeUp facilite l’accès au logement des “travailleurs pauvres “, via une plateforme qui met en relation des salariés précaires avec des propriétaires de logement.

Les employés en CDD ou en intérim ont souvent du mal à trouver un logement. Les propriétaires sont réticents face à leurs dossiers et les loyers sont souvent au-dessus de leurs moyens. De nombreuses personnes travaillent et sont pourtant contraintes de dormir dans leur voiture“, constate Sophie de Margerie, cofondatrice de l’association Helpmeup. Une réalité pointée du doigt par la Fondation Abbé Pierre depuis de nombreuses années dans différents rapports. Selon l’observatoire des inégalités, la France comptait en 2017  près d’un million de travailleurs pauvres, rémunérés moins de 850 € par mois. Ils alternent temps partiel et contrats précaires.

Face à la pénurie d’hébergements d’urgence, de logements sociaux, et face aux difficultés d’accès au logement privé, Helpmeup propose une alternative solidaire qui s’appuie sur un réseau de propriétaires prêts à accueillir des salariés précaires dans leurs logements.

Un concept incitatif grâce à la déduction fiscale

Les propriétaires disposés à proposer une chambre avec un accès à un espace cuisine et une salle de bain via la plateforme Helpmeup pourront bénéficier d’une réduction fiscale de 75 %. Un concept innovant : “Il s’agit d’une réduction fiscale en échange d’un service. Notre association évalue dans un premier temps la valeur d’une nuitée dans le logement du propriétaire volontaire et nous appliquons à partir de ce montant la réduction fiscale“, précise Sophie de Margerie. Une nuit estimée à 30 euros sera payée par le travailleur précaire 4 euros. Le propriétaire pourra ensuite déduire fiscalement 23 euros.

Cette alternative solidaire devrait être développée à Biarritz, Bayonne et Anglet. L’association Helpmeup recherche actuellement des propriétaires de chambre d’hôtes et des particuliers prêts à rejoindre leur réseau d’accueillants pour développer leur concept. A ce jour, une dizaine de familles a déjà rejoint le réseau.

Des relations de proximité pour créer la confiance

Pour entretenir les relations de confiance, l’association souhaite s’appuyer sur un réseau de bénévoles dont la mission serait de rencontrer les salariés précaires et de créer du lien avec les propriétaires de logement. “Nous rencontrerons les personnes en demande d’une solution de logement et nous nous assurerons que tout se passe bien avec les propriétaires“, poursuit Sophie de Margerie. L’objectif est également d’impliquer différents acteurs localement : Pôle emploi, le Samu social, des associations, mais aussi des entreprises qui souhaitent faciliter l’accès au logement de leurs salariés précaires.

L'association Help me up facilite l'accès au logement des travailleurs pauvres

Vous souhaitez proposer un logement dans le Pays basque et participer à ce réseau solidaire ? Contactez Help me up par mail : sophiedemargerie62@gmail.com 


Commentaires