EN BREF – Plusieurs milliers de personnes ont battu le pavé samedi dernier en France pour tirer la sonnette d’alarme et éveiller les consciences face à l’urgence climatique. D’autres événements auront lieu prochainement pour inscrire la mobilisation dans la durée.

Plusieurs milliers de personnes avaient déclaré, sur Facebook, vouloir se rendre à la marche pour le climat, organisée à Paris samedi dernier. Mission accomplie. Selon les organisateurs, plus de 50 000 personnes se sont mobilisées – 18 000 selon la préfecture de police.

D’autres événements, ont eu lieu un peu partout en France ce samedi 8 septembre. 10 000 personnes à Lyon , plus de 1 000 à Orléans, 4 700 à Lille, 3 000 à Bordeaux, 1 500 à Caen, près de 2 500 à Marseille… En tout, 115 000 personnes, selon les organisateurs, se sont mobilisées pour réclamer la fin de l’énergie fossile. Les citoyens entendaient, d’une façon générale, demander aux élus de prendre enfin des initiatives pour lutter contre le dérèglement climatique.

Et il n’y a pas qu’en France que les citoyens sont descendus dans la rue pour dire qu’il fallait d’urgence développer les énergies renouvelables ; dans d’autres pays  aussi, ils ont répondu présent !

Ils marchent pour le climat, make our planet great again

Crédit : Raphaël Bellon

A lire aussi : On se lève tous pour le climat

“Manque de c(h)ulot”

Luttons contre le déréglement climatique

Crédit: Raphaël Bellon

« Make our planet really green again ! », « Prêts à sauver la baroque », « Politiques manquent de c(h)ulot », « Surtout, ne vous pressez pas », « Écologie vs capitalisme », « Pour info, l’argent ne se mange pas »… Les revendications des participants à la marche parisienne étaient explicites.

Rise for climate

Et maintenant ?

Ces événements, “#RiseForClimate”, ont été organisés avant la tenue du sommet mondial sur l’action pour le climat. C’est un rassemblement de maires, de pouvoirs publics, d’entreprises et de membres de la société civile, qui se tiendra à San Francisco du 12 au 14 septembre 2018, qui doit mettre à l’honneur les actions climatiques qui ont lieu dans le monde entier, afin de tenter d’inspirer les exécutifs, invités à s’engager plus franchement.

Certains demandent que ce mouvement ne s’éteigne pas ? “La mobilisation ne fait que commencer. Ensemble, nous pouvons forcer nos dirigeants à agir“, écrivent les organisateurs de la Marche, dont certains ont lancé un site web répertoriant divers événements et solutions  concrètes pour changer nos comportements et lutter contre les dérèglements climatiques : Il est encore temps“.

Le 15 septembre, par exemple, une journée sera dédiée au ramassage des déchets (World cleanup day).

Et certains citoyens souhaitent une nouvelle marche parisienne, le 6 octobre.  L’événement Facebook plaît : le 11/09, au matin, 15 000 personnes indiquaient être intéressées, plus de 1 000 disaient y participer. Une chose est sûre : on se lèvera (encore) pour le climat !


Commentaires