Des plastic attacks sont des événements durant lesquels les consommateurs « rendent » les emballages à leur supermarché pour sensibiliser sur la question.

La première plastic attack a eu lieu en Angleterre, en mars dernier, dans la ville de Keynsham. Après avoir fait leurs courses, une vingtaine de clients ont dégainé cutter et ciseaux pour retirer les emballages inutiles de leurs achats et les déposer dans des chariots à l’entrée du magasin. En tout, ils ont rempli trois caddies d’emballages en plastique. La vidéo de leur action a été vue plus de 18 millions de fois à ce jour.

Cela en a inspiré d’autres, et, depuis, une centaine de plastic attacks ont eu lieu dans le monde, selon CNN, principalement en Europe, mais aussi à Hong Kong, en Corée du Sud, au Canada, au Pérou et aux États-Unis. En France, des plastic attacks ont eu lieu dans plusieurs villes, le 2 juin, dont Paris.

Une pétition adressée à la grande distribution

Il ne s’agit pas, par ces actions, de s’attaquer aux supermarchés, car cela se fait avec leur accord, mais de les sensibiliser sur le sujet. En France, une pétition a été lancée pour demander au secteur de la distribution de bannir les emballages en plastique inutiles. Par exemple, les emballages qui entourent les fruits et légumes, alors même qu’ils sont parfois bio et donc censés être plus écolos.

Un reportage de France 3 sur le sujet : 

La page Facebook Plastic Attack répertorie les actions à travers le monde. En France, la prochaine plastic attack aura lieu le 1er septembre, à Mons-en-Barœul, dans le Nord.


Commentaires