EN BREF – Le nom de Tim Berners-Lee ne vous dit peut-être pas grand chose, pourtant c’est sûrement un peu grâce à lui que vous lisez ces lignes ! Connu comme l’inventeur du World Wide Web, il appelle dans une lettre publiée à l’occasion du 29ème anniversaire du réseau, à un “Web qui crée un environnement constructif et coopératif“.

« Ce qui était autrefois une riche sélection de blogs et de sites Internet a été comprimé sous le lourd poids de quelques plates-formes dominantes (…) permettant à une poignée de plateformes de contrôler quelles idées et opinions sont vues et partagées. » Telle est la teneur de l’avertissement envoyé par Tim Berners-Lee aux internautes ce lundi 12 mars, lui qui 29 années plus tôt lançait le World Wide Web sur lequel nous naviguons tous aujourd’hui.

Connu pour ses prises de parole en faveur d’un net libre, accessible à tous, et indépendant du contrôle des grandes firmes, Tim Berners-Lee affirme son engagement dans cette lettre publiée sur le site de sa “World Wide Web Foundation”.

Logo historique du World Wide Web, imaginé par l'ingénieur belge Robert Cailliau.

Logo historique du World Wide Web, imaginé par l’ingénieur belge Robert Cailliau.

C’est quoi le web ?

Attention, Tim Berners-Lee est l’inventeur du web, mais pas d’internet. Là où internet est le réseau mondial de partage de données qui nous relie tous, le web n’est que le système permettant « de consulter, avec un navigateur, des pages accessibles sur des sites, n’étant « qu’une des applications d’Internet ; distincte d’autres applications comme le courrier électronique, la messagerie instantanée etc

Un équilibre entre “intérêts des entreprises et des citoyens connectés”

En trois parties, Tim Berners-Lee fait le tour des enjeux qui pèsent sur l’avenir du web. Cette année le seuil d’une moitié d’Humanité connectée sera dépassé ? Il s’inquiète de la “fracture numérique” qui nous divise. Des entreprises monopolisent l’innovation du web,”érigées pour maximiser les profits plus que pour maximiser le bien social” ? Il s’inquiète de la neutralité des informations, et leur puissance de diffusion à travers ces réseaux !

« Deux mythes limitent actuellement notre imaginaire collectif, dénonce Tim Berners-Lee, le mythe que la publicité est le seul modèle commercial possible pour les entreprises en ligne, et le mythe selon lequel il est trop tard pour changer le mode de fonctionnement des plates-formes. » L’ingénieur appelle donc les acteurs et citoyens usagers du web à se “montrer un peu plus créatifs“, afin de “concevoir un web qui crée un environnement constructif et coopératif“.


Commentaires