3   +   10   =  

À l’initiative de Nicolas Hulot, 80 associations ont lancé un Appel des solidarités. Une campagne visant les citoyens qui ont “l’impression que ça ne tourne pas rond et qui continuent de s’entraider“. Les auteurs du manifeste souhaitent rassembler le plus de monde possible pour pouvoir peser sur le débat politique dans les mois à venir.

En 2007, Nicolas Hulot demandait aux candidats de signer un pacte écologique durant la campagne électorale. En 2012, l’écologiste avait tenté de se présenter à la présidentielle. Cette fois, en 2017, il se tourne vers les Français et les invite à signer un Appel des solidarités. Et ce, en compagnie de 80 associations qui prônent l’entraide, tels que la Fondation Abbé Pierre, Emmaüs, Alternatiba, ou encore Action Contre la Faim.

« Notre campagne est un appel d’air dans un climat pollué par les affaires, les préjugés et autres idées reçues qui risquent de nous emmener dans l’impasse du repli sur soi », estime Nicolas Hulot, dans Le Monde. À Télérama, il précise que « le temps est venu de se rejoindre sur l’essentiel ». Et l’ancien animateur télé de citer René Char : « L’essentiel est menacé par l’insignifiant. »

Une campagne percutante pour faire connaître l’Appel des Solidarités.

À lire aussi : La solidarité à volonté grâce au premier garde-manger collectif

La solidarité, premier parti de France ?

Nicolas Hulot s’adresse à ceux qui ont « l’impression que ça ne tourne pas rond », à ceux qui « vivent une réalité différente de ceux qu’on voit sur nos écrans », à ceux qui « continuent de s’entraider là où on nous dit qu’il faudrait se replier ». En somme, celui qui a décidé de ne soutenir aucun candidat pour ce scrutin présidentiel parle à ceux qui pensent que « la solidarité, c’est résister et construire l’avenir ».

Certains signataires reprennent le geste de ralliement de l’Appel des Solidarités.

Toutes et tous sont invités à signer le manifeste qui propose de lutter contre les inégalités, la fraude et l’évasion fiscale, contre l’impunité des banques, des élus et des multinationales. Le texte évoque aussi la protection des sols, des océans, de la biodiversité. « Luttons pour une énergie renouvelable et une économie où rien ne se perd, tout se transforme », indique les auteurs, prônant ainsi l’économie circulaire. Les signataires s’engagent aussi pour les personnes exclues de l’emploi, des soins, du logement, ainsi que pour “l’accueil de celles et ceux qui prennent la route, qui fuient la misère et la guerre“. « On a besoin de se compter pour montrer que la solidarité est peut-être le premier parti de France, confie Nicolas Hulot au Monde. Mis bout à bout, ces réseaux (les différentes associations qui soutiennent l’initiative, ndlr) dépassent les 10 à 12 millions de personnes.

À lire aussi : Tissons la solidarité pour créer des emplois sur-mesure

“Une force de résistance”

Ce texte, à l’heure où nous écrivons ces lignes, a été signé par plus de 130 000 personnes en quelques jours. Deux options existent pour rejoindre le mouvement : envoyer, par SMS, « présent » au 32321 (c’est gratuit) ou signer en ligne. Mais que cela va-t-il changer ? Selon l’ex-présentateur télé d’Ushuaïa Nature, « tous les ans au minimum, cet archipel des solidarités se réunira et évaluera les politiques publiques et l’état des inégalités. Si effectivement nous faisons masse, ce que j’espère, le prochain gouvernement aura à cœur de tenir compte de nos propositions. »

Chaque association en a formulé environ cinq, ce qui forme un ensemble de 500 recommandations. En gros, il s’agit d’une “collecte de bon sens“, d’un “réservoir de solutions“, qui permettrait, dit-il, d’inverser la courbe des inégalités, qui, pour l’instant, « se creusent ». Au fond, il n’a qu’une espérance, dit-il à Télérama : qu’ “une force de résistance ” se lève.

up91Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “Le don à portée de clics” dans la 9ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 3 Avis

Commentaires