Chaque année, les Français consomment en moyenne 35 kilos de produits de la mer, selon l’Office national interprofessionnel des produits de la mer et de l’aquaculture (Ofimer). À l’échelle mondiale, 30% des stocks de poissons sont surexploités et 60 % sont exploités à leur maximum. Alors peut-on encore préparer sardines ou flétans sans mauvaise conscience ? Rencontre avec Edouard Le Bart, Directeur de programme MSC en France et spécialiste de la pêche équitable.

Edouard Le Bart, la consommation des poissons a-t-elle évolué ces dernières années ?

Elle a peu évolué en France depuis 10 ans et reste l’une des plus élevée avec 34 kg/an/personne, contre 22 kg/an en Europe.
La spécificité du marché français réside dans la très grande diversité d’espèces que nous consommons. Une des conséquences est que nous importons plus de 2/3 de notre consommation.

Faut-il arrêter d’en consommer ?

Non. Les produits de la mer ont un rôle économique, social et alimentaire primordial. Le poisson est la denrée alimentaire la plus échangée dans le monde et représente la source essentielle de protéine pourprêt de 3 milliards d’êtres humains. C’est la source principale de revenus pour un demi milliard de personnes. Il est par conséquent urgent d’opter pour une consommation responsable. C’est cet équilibre que défend le MSC, en s’assurant que les pêcheurs, qui sont en première ligne, veillent à la durabilité des stocks de poissons et des écosystèmes marins.

Comment consommer responsable ?

Le choix du consommateur peut avoir un réel impact sur la préservation des océans. Il faut s’informer sur l’origine du poisson, la technique de pêche, sa provenance… La présence du label MSC sur les produits de la mer est un moyen simple et fiable de s’assurer qu’ils proviennent d’une pêcherie définie par une espèce cible, une technique et une zone de pêche qui aura prouvé qu’elle respecte les stocks et les écosystèmes marins et que son système de gestion est efficace. Il est essentiel de sensibiliser son entourage et les générations futures à l’importance de préserver les océans, leurs ressources et ceux qui en vivent.

PoissonsAuteur : Valérie Aider


Commentaires