7   +   1   =  

Rien ne se perd, tout se transforme…même la peau de poisson ! Pour réduire le gaspillage, des Canadiens ont eu la bonne idée de transformer des déchets de poisson en cuir.

À l’heure du zéro-déchet et des campagnes anti-gaspi, le recyclage a le vent en poupe, et le poisson n’échappe pas à ce mouvement.  Ici, il ne s’agit pas tant de gaspillage alimentaire, que d’utiliser de la matière qui part d’ordinaire à la poubelle.

Des pêcheurs canadiens ont trouvé une nouvelle fonction aux restes de poissons jetés chaque jour, c’est-à-dire les têtes, queues, écailles et peaux qui ne sont pas mangés. Ils en font du cuir. Grâce une campagne de financement participative, ils va pouvoir commercialiser des portefeuilles en peau de saumons issus de la pêche durable.

Des T-Shirt en carapace de crustacés

Et ces entrepreneurs ont déjà d’autres projets avec leur entreprise, Tidal Vision. Ils prévoient aussi  de créer des T-Shirt avec de la carapace de crustacés. Des vêtements high-tech, qui s’annoncent très résistants.

Le cuir de saumon est d’une très bonne qualité. Il ne sent pas le poisson, mais les huiles de tannage, comme n’importe quel cuir.  De plus, il est résistant et n’absorbe pas les liquides. Si bien que d’autres industries, comme l’automobile ou l’ameublement, pourraient un jour, elles aussi, se tourner vers ce nouveau matériau.

info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires