•  
  •  
  •  

Sur la toile, un scientifique farfelu sensibilise les internautes aux enjeux écologiques. Son nom ? Le Professeur Feuillage. Son arme dévastatrice ? L’humour. Rencontre avec Mathieu Duméry et Lénie Cherino, auteurs et comédiens derrière les loufoques et irrévérencieuses « Chroniques écologiques du Professeur Feuillage ».

Depuis 2 ans, Professeur Feuillage aime nous appeler affectueusement ses « petits chasseurs cueilleurs » et nous accueillir dans son labo désordonné avec  Sophie, son assistante ultra sexy. Si le décor est rétro, le discours, lui, est d’actualité. Gaz de schiste, déforestation, déclin des abeilles, pollution des océans ou monde sans pétrole, les plus grands maux écologiques de notre époque sont épinglés par ces personnages, frapadingues certes, mais engagés. Car l’idée, derrière la création de cette web-émission, est d’apporter un vrai contenu journalistique sur les problématiques environnementales… sous un enrobage de blagues crapuleuses. Un second degré assumé et une  formule qui séduit puisque la chaîne sur YouTube compte plus d’1,4 millions de vues et 55 000 abonnés.

Informer sans faire flipper

C’est par un temps pluvieux de novembre, que nous retrouvons le duo écolo-comique dans un café parisien. « J’en avais marre de ces articles et de ces vidéos sur des forêts qui brûlent ou des ours qui crèvent de faim. On le sait déjà et l’anxiété sclérose. J’avais envie de parler de sujets environnementaux anxiogènes mais sans faire flipper les gens », résume Mathieu Duméry, qui prête ces traits au Professeur Feuillage. Ancien journaliste, « à la fois reporter et au chômage », il s’essaie à la comédie tout en multipliant les jobs de présentateurs. À la croisée, son idée de chroniques écologiques barrées mêle ses deux savoir-faires au service d’une bonne cause.

Car Mathieu Duméry est avant tout un militant dans l’âme. « On n’est pas sur le terrain à aller faucher des OGM ou investir une centrale nucléaire, mais on est quand même militant. Comme l’histoire de la parabole du colibri distillée par Pierre Rabhi, on fait notre part », précise-t-il. Un « on » qui englobe Lénie Cherino. Partenaire à la ville comme sur le web, la comédienne de formation interprète Sophie, une thésarde imprévisible aux accents burlesques. « J’adoptais déjà des gestes écolo sans dire que j’étais écolo. J’ai glissé dans le militantisme via Professeur Feuillage et j’en suis très heureuse, parce que ça me permet de mettre mes compétences d’actrice au service de cette cause. Je suis en accord avec mes valeurs, ça a du sens », confie-t-elle.

 

Magazine UP le mag n°12Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez la suite de l’article dans la 14ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  
Info inspirante ?
Avis des lecteurs 1 Avis

Commentaires