•  
  •  
  •  

LA QUOTI DU SAMEDI – Parce que de nombreuses solutions locales méritent d’être mises en lumière, UP le mag vous propose de retrouver, chaque samedi, un focus sur une initiative solidaire et durable… en région !


Il n’y a pas que les grandes surfaces qui ont droit à leur boutique en ligne ! Créée en 2016, la plateforme Epicery propose, sur le web, des produits artisanaux issus des boutiques parisiennes. Une initiative au développement fulgurant.

En 2015, l’e-commerce a connu une belle croissance. Sur une année, le chiffre d’affaires du secteur a atteint sans peine les 65 milliards d’euros. Il faut dire que cette tendance a conquis de nombreux Français : en effet, 36 millions d’entre eux achètent régulièrement leurs produits sur le web. Et cela vaut pour tout : vêtements, mobilier, voyages… et alimentation ! Nombre de grandes enseignes offrent désormais, sur leur site web, la possibilité de se faire livrer ses courses chez soi. Et si les petits commerçants et artisans s’unissaient pour proposer, eux aussi, ce service de plus en plus incontournable ?

À lire aussi : Emmaüs lance son bon coin

Une offre fine et gourmande

« Les produits frais en ville, c’est assez compliqué à trouver. Nous sommes de plus en plus habitués à faire nos courses sur Internet, mais les choses bougent encore très peu », estime Elsa Hermal, créatrice du concept d’Epicery. Basée à Paris, la startup livre en moins d’une heure des produits frais d’une centaine de petits commerçants via un service de commande sur Internet. « Epicery, c’est le produit frais de votre artisan en un clic », se réjouit l’entrepreneure.

La sélection des artisans par la plateforme s’est opérée naturellement. « Nous nous sommes fiés aux recommandations de notre entourage, de chefs et de blogueurs. C’est un peu une sélection des meilleurs artisans et des meilleurs commerçants indépendants de quartiers à Paris », détaille Elsa Hermal. L’équipe est partie ensuite à la rencontre de ces producteurs, afin de leur proposer le nouveau service. Fromagers, cavistes et autres bouchers font aujourd’hui partie de l’équipe du site de commerce en ligne.

À lire aussi : Sur le web, un city guide pour consommer responsable

L’ambition d’aller plus loin

Pour se rémunérer, la startup prélève une partie du chiffre d’affaires des commerçants qui font appel au service. Un concept donnant-donnant qui vise aussi et surtout à soutenir l’économie locale face aux géants de la distribution alimentaire. L’idée séduit puisque dès son lancement, des « business angels » (sorte d’investisseurs providentiels) ont investi près de 800 000 euros dans le projet. Parmi eux, des noms connus, comme Xavier Niel, le fondateur de Free.

Epicery a l’ambition d’atteindre le millier de commandes par jour d’ici à la fin de l’année. Disponible à Paris intra-muros uniquement, l’entreprise a pour objectif d’élargir son offre « à Neuilly, Levallois et Boulogne », selon Elsa Hermal. « On envisage de se développer dans d’autres villes en France, mais aussi en Europe ».

couv_up13Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article « Quand le web se rend utile pour la planète » dans la 13ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !


  •  
  •  
  •  

Commentaires