Aller au travail en vélo peut désormais vous rapporter 25 centimes d’euro par kilomètre, grâce à l’indemnité kilométrique parue au journal officiel le 12 février. Si vous voulez que ça vous rapporte plus, il y a « Ecovélo », une entreprise créée par un ingénieur nantais diplômé de l’Ecole centrale de Paris. Elle vous propose de transformer votre vélo en objet roulant publicitaire. On vous explique comment.

Roulez, vous êtes payé ! Le concept : achetez un vélo neuf ou transformez votre ancien, téléchargez l’application « Ecovélo », et choisissez la publicité qui occupera 2m² de votre vélo. L’annonceur paye la start-up qui met ensuite à disposition des cyclistes un vélo équipé d’enjoliveurs plastiques, ainsi qu’un cache-cadre central sur lesquels les publicités pourront être visibles. Pour que l’annonceur puisse vérifier que sa campagne est efficace, « Ecovélo » a équipé ses vélos de GPS qui lui permet de les localiser et de vérifier leur emplacement.

« Ecovélo » propose trois zones de rémunération : plus l’endroit où vous roulerez sera proche du centre-ville, plus vous serez rémunéré. La start-up a tout calculé à partir des données collectées via leur application smartphone. Si vous prenez votre vélo 3 à 4 fois par semaine, vous pourrez espérer gagner 60 euros par mois !

Pour Sébastien Bourbousson, le directeur de la société, « Ecovélo apporte une triple valeur : pour le territoire, pour les cyclistes et pour les annonceurs. Pour le territoire, il s’agit d’inciter à la pratique du vélo pour bénéficier de tous ses avantages : moins de bruit, budget des ménages consolidé… » Et pour les cyclistes ? « C’est un moyen d’arrondir les fins de mois sans changer leurs habitudes. Il n’y a pas de directives de circulation ou stationnement, l’application smartphone est le lien entre la rémunération et l’usage réel, et ça leur permet de se forcer à prendre le vélo un peu plus souvent, quand il pleut par exemple… »

Ces fidèles du deux-roues sont déjà près de 800 ! On peut les retrouver dans les grandes villes de France comme Nantes, Paris, Strasbourg ou encore Lyon.

Prêts ? Pédalez !

Ci-dessous, une vidéo ludique qui revient sur le concept :

Lire aussi : Les flottes de vélo en entreprise sont-elles pour demain ?

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires