La Corse met fin à la promotion touristique en juillet et août : cap sur la qualité et la déconcentration

La Corse décide de ne plus promouvoir l’île en juillet et août, pour mieux répartir les flux touristiques et améliorer la qualité des séjours. Les sites les plus sensibles ne seront plus mis en avant, et les budgets seront redistribués sur les mois de printemps et d’automne.

corse-port-mer-bateaux

Le tournant de la déconcentration : nouveau plan pour le tourisme en Corse

La Corse a décidé de changer de cap en matière de tourisme en mettant fin à la promotion de l’île en juillet et août. L’Agence du Tourisme de la Corse (ATC) a présenté son nouveau plan de politique promotionnelle pour 2023, intitulé “le tournant de la déconcentration”, visant à réguler les flux et les provenances pour générer un tourisme de meilleure qualité.

Le secteur du tourisme représente 12% de l’emploi régional et génère une dépense annuelle de 3,4 milliards d’euros. Dorénavant, il n’y aura plus de promotion pour les périodes de juillet et août, ni pour les sites “stars” tels que la réserve de Scandola, les îles Lavezzi ou encore le GR20, qui a connu des records de fréquentation en 2022.

Angèle Bastiani, présidente de l’ATC, a expliqué que cette décision s’inscrit dans un “tournant politique” visant à étaler la saison touristique. Les budgets auparavant alloués aux mois d’été seront désormais redistribués sur les mois de printemps et d’automne. De plus, les sites faisant l’objet d’une fréquentation excessive durant les mois de forte affluence ne seront plus mis en avant. Parmi eux, on retrouve notamment Bavella, la Restonica et les îles Lavezzi, pour lesquels l’Assemblée de Corse a voté des restrictions d’accès, ainsi que la réserve de Scandola et le GR20.

Selon l’ATC, chaque euro dépensé “a pour but de mieux répartir les flux et d’harmoniser notre fréquentation dans le temps et l’espace”. Cette stratégie de déconcentration vise à promouvoir des alternatives aux itinéraires les plus empruntés, comme le Mare à Mare et le Mare è Monti, afin de désengorger les sites les plus fréquentés.

Des alternatives aux sites les plus fréquentés

L’ATC mise sur la promotion d’itinéraires alternatifs pour réduire la pression sur les sites les plus empruntés. Parmi ces alternatives figurent le Mare à Mare et le Mare è Monti, dont l’objectif est de désengorger le GR20. Ces itinéraires permettent de découvrir la Corse sous un autre angle, en évitant les zones les plus fréquentées et en préservant l’environnement.

Un impact sur les professionnels du tourisme

La nouvelle politique de l’ATC va également impacter les professionnels du tourisme qui devront s’adapter à ces nouvelles orientations. La promotion des sites les plus sensibles, tels que les îles Lavezzi, devra être revue pour respecter les objectifs de déconcentration et de préservation de l’environnement.

Les attentes des touristes

Les touristes en quête d’authenticité et de tranquillité devraient apprécier cette nouvelle approche du tourisme en Corse. En revanche, ceux qui souhaitent visiter les sites emblématiques de l’île devront s’organiser autrement en évitant les périodes de juillet et août, et en privilégiant les mois de printemps et d’automne.

Notre avis

Nous pensons que cette nouvelle politique promotionnelle de la Corse est une décision audacieuse et nécessaire. En effet, il est important de préserver l’environnement et la qualité de vie des habitants, tout en offrant aux touristes une expérience authentique et agréable. Cette stratégie de déconcentration et d’étalage de la saison touristique devrait permettre de mieux répartir les flux de visiteurs et d’améliorer la qualité des séjours.

Toutefois, il faudra veiller à ce que les professionnels du tourisme s’adaptent à ces nouvelles orientations et continuent de promouvoir la Corse de manière responsable. Les autorités locales et l’ATC devront également travailler ensemble pour mettre en place des mesures concrètes afin d’atteindre les objectifs fixés.

À retenir : La Corse met fin à la promotion touristique en juillet et août

🔸 Fin de la promotion en juillet et août

🔸 Une stratégie de déconcentration

🔸 Les sites les plus fréquentés ne seront plus mis en avant

🔸 Redistribution des budgets sur les mois de printemps et d’automne

🔸 Promotion d’itinéraires alternatifs

🔸 Impact sur les professionnels du tourisme

Conclusion

La Corse prend un virage important en matière de tourisme en mettant fin à la promotion de l’île en juillet et août et en adoptant une stratégie de déconcentration. Cette décision vise à préserver l’environnement et la qualité de vie des habitants, tout en offrant aux touristes une expérience authentique et agréable. Il est crucial que les professionnels du tourisme s’adaptent à ces nouvelles orientations et que les autorités locales et l’ATC travaillent ensemble pour mettre en œuvre des mesures concrètes en faveur d’un tourisme responsable et durable.