•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CES de Las Vegas a fermé ses portes le 10 janvier, l’occasion de faire le point sur les innovations en matière de santé de cette cuvée 2020. Une fois n’est pas coutume, les Français étaient omniprésents cette année pour présenter leurs technologies médicales.

Withings s’attaque à l’apnée du sommeil

Withings, spécialiste en objets connectés, a présenté cette année au CES une nouvelle montre intelligente. Outre la mesure de l’activité électrique du cœur, elle peut détecter les fibrillations auriculaires, des troubles électriques du rythme cardiaque, et les apnées du sommeil. Et ce, grâce à l’étude du taux d’oxygène dans le sang – un manque d’oxygène est un phénomène lié à l’apnée du sommeil.

Disponible sur IOS et Android, La ScanWatch sera commercialisée en Europe dès le deuxième trimestre 2020. Pour les intéressés, il faudra compter entre 225 et 270 euros.

MyEndoApp, l’application qui dépiste l’endométriose

Née des recherches des gynécologues-obstétriciens Jean-Philippe Estrade et Charles Chapron, de Raymond Auphan, ingénieur des Mines, et de Benjamin Richier, spécialiste de la communication, l’application MyEndoApp a pour but de mieux diagnostiquer via un dépistage rapide l’endométriose, pour lutter de manière plus efficace contre la maladie. « Elle touche 12 % de femmes en âge de procréer. C’est une maladie compliquée qui est aujourd’hui mal dépistée, a expliqué à TICsanté le Dr Estrade. Il peut s’écouler 10 ans entre l’évocation des premiers symptômes par une patiente et l’établissement d’un diagnostic. Ce sont ces délais que nous voulons réduire.”

L’app, lancée en 2019, fonctionne grâce à “un algorithme testé sur 2 500 patientes et fiable à 88 %“, ajoute le gynécologue-obstétricien Jean-Philippe Estrade. Elle vise au final à participer à “faire avancer la recherche clinique” sur l’endométriose.

Disponible sur Google Play (Android) et l’AppStore (Apple), l’application coûte 9,99 euros.

Des fauteuils roulants pour faire gagner du temps au médecin

L’entreprise toulousaine Hygia a présenté son fauteuil roulant connecté, Hygia Pulse. L’intérêt : faire gagner du temps au patient durant son rendez-vous chez un médecin, via Hygia Care, une application mobile et web pour patients et professionnels, qui est reliée au siège médical de la start-up (celui-ci compte un écran).

Avec ces objets connectés, la personne malade peut stocker ses documents de santé sur un “cloud santé sécurisé” et le médecin peut les avoir à disposition avant leur rencontre. Utile, pour gagner du temps. Pour l’heure, une dizaine de fauteuils sont opérationnels.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •