•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Demain débutera le Consumer Electronics Show 2020 de Las Vegas. L’occasion pour UP le mag de mettre en lumière trois technologies utiles à l’homme et bénéfiques pour l’environnement.

1 – Une pile à base de papier

En 2017, 226 000 tonnes de piles ont été vendues dans l’Union européenne. Et seules 45 % de ces piles avaient été recyclées… Pour endiguer cette pollution générée par ces petits objets faits de mercure, de plomb ou encore de lithium, la start-up grenobloise BeFC semble avoir trouvé la parade : remplacer les catalyseurs chimiques par des catalyseurs biologiques pour convertir des substrats naturels comme le glucose et l’oxygène en électricité. Et selon BeFC, « les dispositifs peuvent être initialisés à partir d’un fluide quelconque, tel qu’une goutte d’eau du robinet ou de fluides biologiques ». Pour le moment, ces piles à base de papier sont destinées aux appareils à faible puissance tels que les tests de grossesse ou les glucomètres. Déjà lauréate du Leyton Sustainable Startup Challenge, BeFC présentera sa création au CES de Las Vegas du 7 au 10 janvier.

2 – Buvez votre jus d’orange dans vos pelures

L’image n’a pas fait le tour du monde, et pourtant cette innovation est utile qu’esthétique. Elle nous vient d’Italie et est l’œuvre de l’agence de design Carlo Ratti et de la compagnie d’énergie ENI. Son nom ? « Feel the peel », comprenez « sentez la peau », ou la pelure pour être précis. Cette merveille technologique est en réalité un stand à jus d’orange dans lequel l’agrume sert à la fois de boisson et de récipient. En effet, à l’aide d’une imprimante 3D, les pelures sont reconstituées en gobelets entièrement biodégradables. Il est tout de même recommandé de les jeter au compost une fois utilisés. Cet arbre technologique peut contenir jusqu’à 1 5OO oranges. De quoi faire reculer l’usage nocif du plastique.

3 – Emballé, c’est aspergé !

Une invention antigaspi venue d’outre-Atlantique. Chaque année, 88 millions de tonnes de produits alimentaires finissent à la poubelle en Europe. Combien de fruits et de légumes parmi eux ? Difficile de savoir, mais trop assurément… L’entreprise américaine Apeel Sciences a mis au point un spray pour limiter ce gaspillage alimentaire. Il permet de réduire la pénétration de l’oxygène et l’évaporation de l’eau dans les fruits et légumes. Pour cela, il suffit de les asperger pour ralentir leur pourrissement et prolonger leur durée de conservation. Entièrement composé de substances végétales, il est sans danger pour la santé et serait même comestible. Financé par la compagnie Bill & Melinda Gates, ce spray permet également de limiter l’usage du plastique dans l’emballage des fruits et des légumes.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •