•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fondé en 2018, Atelier Unes propose à la vente des vêtements conçus avec sa communauté et dans le respect de l’environnement.

Violette et Matthieu, fondateurs d'Atelier Unes, mode éthique et responsable
Matthieu et Violette, les fondateurs d’Atelier Unes.

Face à l’impact désastreux de l’industrie du textile sur l’environnement (deuxième industrie la plus polluante au monde), certains amoureux de la mode font bouger les lignes. C’est le cas de Violette, styliste-modéliste de formation, et Mathieu, ex-startupeur dans le digital, qui, via Atelier Unes, proposent des vêtements durables et collaboratifs. « On savait que la mode pouvait avoir un impact et on était désireux d’apporter quelque chose de positif, chacun à travers son domaine d’expertise », nous explique Matthieu.

Pour commencer, à l’aide de sondages sur leur site, ils interrogent leur communauté sur leurs envies et leurs préférences en matière de textile, de couleurs ou de coupe, afin d’imaginer ensemble le futur vêtement qui sera mis à la vente. Exemple : le sondage relatif à la prochaine robe d’hiver d’Atelier Unes a permis à la communauté de choisir la forme des manches, de l’encolure, le style de tricot ou encore la couleur.

Des textiles bio, recyclés ou upcyclés

Vient ensuite la confection de l’habit. Le couple tient à ce que l’impact environnemental soit le plus faible possible et à ce que leurs vêtements soient les plus résistants possibles. Les deux sont conciliables. Les matériaux utilisés sont donc bio (certifiés GOTS), recyclés ou upcyclés avec des fins de rouleaux, et robustes pour assurer une certaine durabilité au vêtement.

Avec huit vêtements fabriqués par an, on est très loin du rythme effréné de la fast fashion. Et pour éviter tout gâchis, ils évitent de faire du stock en privilégiant la vente en précommande. Ce qui est fabriqué est donc vendu.

Des collaborations avec des associations

Le T-shirt Atelier Unes co-designé avec l'association Surfrider
Le T-shirt imaginé par Atelier Unes et Surfrider.

Violette et Mathieu collaborent également avec des associations sur la conception de certains vêtements. Et dans ces cas-là, le couple s’engage à reverser 10 % des bénéfices de la pièce à l’association en question. Exemple  : Surfrider, avec qui le couple a co-designé un T-shirt 100 % coton upcyclé avec une broderie en polyester recyclé. De cette façon, Atelier Unes fabrique, non pas un vêtement avec un faible bilan carbone, mais avec un impact positif.

Une expérience optimisée pour le consommateur

Si le concept séduit déjà, Violette et Matthieu souhaitent aller encore plus loin, notamment dans l’expérience utilisateur : « On a beaucoup de retours positifs et notre communauté vient de franchir la barre des 15 000 membres. On les sonde sans cesse, même après livraison, via des entretiens de satisfaction. Ainsi, on reste à l’écoute et on progresse. On a déjà identifié certains points sur lesquels on veut s’améliorer. On aimerait être encore plus transparents sur les conditions de travail dans nos ateliers basés au Portugal. On travaille également avec une experte en morphologie pour que toutes nos clientes puissent s’imaginer avec les pièces que nous proposons. D’ailleurs, nous allons organiser un shooting avec plusieurs de nos membres. »

N’hésitez pas à faire un tour sur le site www.atelier-unes.com.

L’anti Black Friday se prépare

Le 29 novembre prochain aura lieu le Black Friday, ce fameux vendredi où tout est permis en matière de (sur)consommation puisque tous les prix sont bradés…

La plupart des marques éthiques préparent déjà leur contre-évènement et Atelier Unes ne déroge pas à la règle. Violette et Matthieu seront accueillis par Makesens à l’Arche pour animer des ateliers d’upcycling. Les participants pourront repartir avec leur création ou des chutes de tissu.

Notons également la présence ce jour-là de l’association HOP (Halte à l’obsolescence programmée) qui présentera des alternatives dans la mode.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •