•  
  •  
  •  
  •  
  •  

CULTURE – Pas la peine d’aller au bout du monde et de prendre l’avion pour vivre une aventure. Après avoir lancé la newsletter 2 jours pour vivre, Amélie Deloffre publie un guide du même nom, afin de nous proposer des weekends « de folie » en France, loin de tout.

Amélie Deloffre sort un guide de tourisme pas comme les autres. Son ouvrage donne des idées de week-ends pas classiques, et surtout loin des villes ultra-connectées. Pas besoin de quitter le continent pour vivre de belles aventures et se ressourcer dans la nature.

La France possède de beaux atouts, et notamment des paysages à couper le souffle. Il suffit de préparer un sac à dos et de partir pour s’en rendre compte.

Et, pour en profiter, aucune raison de prendre l’avion. Le message : optez pour un mode de transport moins polluant, comme le train, et pourquoi pas le vélo. L’auteure ajoute qu’on n’a pas besoin d’attendre la période estivale (ou les vacances de Noël) pour sortir de son train-train quotidien et prendre l’air. Deux-trois jours off, de temps en temps, ça suffit amplement.

L’auteure nous incite à ne prendre que l’essentiel. Oubliez vos lourds bagages, prenez le strict minimum et rejoignez le point de départ léger-e comme jamais. But de l’opération : faire le point sur soi, prendre du recul, se reposer et puis profiter des activités diverses et variées qui s’offrent à vous aux quatre coins de la France. Un ciel étoilé, un feu de camp, une séance de kayak ou de surf, une promenade dans les volcans, près d’un lac, d’une rivière ou à la montagne…

Se ressourcer et se régénérer

Ce livre vous propose, en somme, des idées de randonnées vous permettant de sillonner, loin des touristes et loin du bitume, des chemins méconnus, mais incroyables. Des paysages qui rivalisent à coups sûrs avec les eaux bleutées argentines ou les canyons américains…

Selon Amélie Deloffre, ce genre de roadtrip est aussi le bon moment pour rencontrer des personnes qui ont adapté un mode de vie différent, par exemple en passant une nuit dans une tiny-house, découvrir les mets locaux délicieux – impossible de ne pas prendre du saint-nectaire si vous traversez l’Auvergne, par exemple. C’est l’occasion, également, de goûter des aliments qui changent, comme l’ail des ours, une plante médicinale comestible. Autant d’astuces pour revenir revigorés de ces deux jours de break.

A lire aussi : 4 solutions pour voyager slow


  •  
  •  
  •  
  •  
  •