•  
  •  
  •  
  •  
  •  

CULTURE – Après le succès du livre Ça commence par moi, l’écocitoyen Julien Vidal vient de publier Ça va changer avec vous. Dans cet ouvrage, vous trouverez des conseils pratiques pour vous lancer dans une écocitoyenneté ambitieuse.  

Les défis environnementaux que nous avons à relever sont nombreux. Que réponds-tu à ceux qui disent qu’il est trop tard pour agir ?

On assiste à une situation qui est effectivement chaotique. L’être humain a visiblement besoin de se brûler les ailes, pour réagir. Je crois cependant en notre capacité à faire preuve de créativité.

Ça vaut le coup d’essayer de ralentir le processus du réchauffement climatique. Nous sommes à un moment charnière, ce serait dommage de ne pas contribuer à la construction d’un nouveau système, plus respectueux du vivant. A titre individuel, je ne me suis jamais senti aussi heureux que depuis que j’ai démarré ma démarche écocitoyenne. Cela a remis du sens dans ma vie.

Mon premier livre Ça commence par moi, a été vendu à 25 000 exemplaires. Le site compte près d’un million de vues, et les vidéos réalisées avec Brut ont dépassé les 10 millions de vue. Cela reflète l’intérêt des Français et en particulier de la jeunesse pour l’écologie du quotidien. Il est encore temps pour créer de l’engagement dans la population et pousser les entreprises et les élus à l’action.

Que dis-tu à ceux qui pensent que ce changement en profondeur de nos habitudes est trop compliqué ?

Je leur dirai que je suis d’accord avec eux, changer une habitude prend du temps et cela se fait par étape. On peut le vivre comme une corvée ou comme un jeu. La démarche écocitoyenne peut être vue sous le prisme du plaisir plutôt que du devoir. Chaque petit pas peut avoir un impact positif et c’est très valorisant. Il est important de prendre conscience que nous ne pouvons pas être réduits à notre pouvoir d’achat. La vie ne peut pas se résumer à consommer des objets, à occuper des emplois qui ne font pas sens pour nous et à nous affaler devant nos écrans pour oublier. On limite souvent cette démarche à l’idée de renoncement : renoncer à la viande, aux voyages, à une certaine idée du confort… C’est une vue de l’esprit. Chaque action contribue à une cause plus grande que soi, et cela remplit d’un contentement qui est plus durable. Je pense que l’écocitoyenneté est une quête de sens et de bonheur. Il s’agit de réinventer une autre façon d’être en relation avec le monde.

Quel message souhaites-tu faire passer avec ce nouveau livre ?

Aujourd’hui, l’enjeu est d’incarner le changement dans son foyer, dans son quartier, dans son entreprise pour allumer des étincelles chez les autres et faire grandir le mouvement. Je crois au pouvoir d’influence de l’individu.

Actuellement, les élus, les entreprises, les collectivités s’emparent des thématiques écologiques, car le sujet est à la mode. Nous pouvons pousser tous ces acteurs de la société à des actions concrètes en commençant pour modifier nos comportements dans notre quotidien. Ils n’auront alors pas d’autres choix que de nous suivre ! On peut commencer petit à petit à mettre en place des gestes pour réduire notre impact sur l’environnement, en se félicitant de nos progrès. L’enjeu est de remettre notre quête de bonheur au centre de nos vies. Le bonheur de dire stop au gâchis et à la consommation. Le bonheur de créer des liens avec les autres être humains et les autres êtres vivants. Soyons fiers d’être écolos et rayonnons autour de nous, afin de faire grandir les rangs de cette communauté écocitoyenne en pleine ébullition.

Si vous souhaitez rencontrer Julien Vidal, il vous suffit de consulter les dates de ses prochaines séances de dédicace ! Pour vous procurer le livre, n’hésitez pas à commander votre ouvrage sur le site des libraires indépendants.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •