•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux ans après l’installation du premier frigo solidaire, devant La Cantine du 18 dans le 18e arrondissement de Paris, on en compte aujourd’hui 42 en France. Voici comment en installer un près de chez vous pour limiter le gaspillage alimentaire, aider les plus démunis et créer du lien social dans votre quartier.

En matière de gaspillage alimentaire, les Français sont exemplaires. Selon une étude de l’Ademe, ils jetteraient en moyenne 29 kg de nourriture par an, dont 7 kg d’aliments encore emballés. Les enseignes et commerçants ne sont pas en reste puisqu’ils sont responsables de 15 % des 10 millions de tonnes de pertes alimentaires annuelles.

Pour endiguer ce phénomène, les frigos solidaires permettent à des commerçants, des restaurateurs et des particuliers souhaitant réduire le gaspillage d’y déposer des produits alimentaires. Si vous aussi souhaitez en implanter un en bas de chez vous, voici les trois principales étapes à suivre :

1 / Identifier l’emplacement du frigo solidaire

Aujourd’hui, l’emplacement d’un frigo solidaire doit se faire obligatoirement devant une surface de distribution alimentaire. Celle-ci ne doit pas excéder les 400 m2 et sa devanture ne doit pas dépasser 1,40 m de large. La taille du trottoir est également importante pour pouvoir accueillir le mobilier. Celle-ci doit faire au minimum 2,40 m de large. Si vous êtes un particulier, il faudra bien évidemment se mettre d’accord avec le commerçant.

2/ Demander l’autorisation à la Mairie

Occuper le domaine public sans autorisation peut vous valoir une amende de 1500 €. Voilà pourquoi il est indispensable de demander une autorisation d’occupation auprès de votre mairie. Autorisation qui restera, dans tous les cas, temporaire et que la mairie pourra donc retirer à tout moment pour des motifs d’intérêt public.

3/ Gérer la bonne tenue du frigo solidaire

Le frigo doit être nettoyé matin et soir, et un tri quotidien des denrées doit être effectué. En effet, on ne peut y déposer n’importe quoi. Voilà pourquoi il est indispensable d’apposer une charte à la structure pour que riverains et commerçants aient les bons réflexes.

Ce qu’on peut déposerCe qu’on ne peut pas déposer
  • Fruits et légumes
  • Produits secs
  • Produits emballés non périmés
  • Produits avec une DLUO raisonnablement dépassée
  • Boissons alcoolisées
  • Produits périmés
  • Plats cuisinés faits maison
  • Produits déjà entamés
  • Steaks hachés et produits à base de farce
  • Coquillages et crustacés
  • Produits abîmés

Sachez que si le commerce que vous visez souhaite réduire le gaspillage alimentaire mais éprouve quelques réticences à l’idée d’installer un frigo solidaire devant sa devanture, voici un argument de taille : il pourra être exonéré de la redevance d’occupation du domaine public et défiscalisé des dons alimentaires effectués.

Pour plus d’indications, vous pouvez vous rendre sur le site de l’association Frigos solidaires.

Enfin, sachez que de nombreux projets de frigos solidaires sont en cours de financement un peu partout en France (Tarbes, Lyon, St Arnold…). La restauratrice Dounia Mebtoul, fondatrice des frigos solidaires, et le comédien Baptiste Lorber, parrain de l’opération, ont lancé une cagnotte nationale pour finaliser tous ces projets.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •