•  
  •  
  •  
  •  
  •  

PUBLI-REPORTAGE – Dans la région Centre-Val-de-Loire, l’association Soliha oeuvre en faveur du logement durable pour des personnes en difficulté sociale ou psychique. Elle a créé cinq pensions de famille dans la région en 10 ans. Ces lieux s’appuient sur la force du collectif pour accompagner les publics fragiles vers la réinsertion.

Une maladie psychique, la perte d’un travail, des problèmes d’addiction, un divorce, ou simplement un handicap, peuvent faire basculer vers la grande précarité. Les accidents de la vie sont nombreux. Mais comment avancer vers un mieux-être et retrouver une place dans la société, sans d’abord répondre au besoin de base que peut représenter le logement ? “Les pensions de familles sont constituées de studios indépendants d’environ 25 mètres carrés, les habitants résidents disposent d’espaces collectifs pour préparer et partager leur repas ensemble et tisser des liens au travers d’activités et de temps communs“, explique Eric Tournet, directeur général de l’association Soliha, dans la région Centre-Val-de-Loire.

Les résidents règlent une redevance mensuelle (loyer + charges) de l’ordre de 450 € par mois et sont rendus solvables par l’APL. Les habitants bénéficient d’un accompagnement de proximité personnalisé effectué par des travailleurs sociaux (hôtes de pension de famille) et sont impliqués dans les décisions de la pension de famille.

Pour un logement digne et adapté

L’association Soliha, a fait du logement, un combat quotidien. La structure est investie pour l’accès du plus grand nombre à un logement digne depuis plusieurs décennies. Son objectif est d’améliorer l’habitat et les conditions de vie de tous. Au fil du temps, les missions de l’association se sont diversifiées : “Nous travaillons à la fois dans le champ de la prévention des expulsions, dans l’accompagnement des personnes âgées dont le logement nécessite des aménagements ou encore dans l’accompagnement des collectivités sur des projets de territoire“, poursuit Eric Tournet.

La solidarité et les économies d’énergie sont au cœur de certains accompagnements. L’association aide des ménages précaires à trouver des financements pour mieux isoler leurs logements par exemple.

La Caisse d’Epargne Loire Centre accompagne l’association Soliha en finançant notamment son siège social. La Caisse d’Epargne soutient l’innovation sociale. Elle accompagne de différentes manières toutes les initiatives qui proposent des solutions pour améliorer le quotidien des habitants et promouvoir le développement des territoires. 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •