•  
  •  
  •  
  •  
  •  

INITIATIVE – L’association Eccofor forme des adolescents en rupture scolaire aux métiers de la mécanique et de la métallerie dans des écoles-ateliers à Dôle, dans le Jura.

Notre pédagogie est basée sur la transmission de savoir-faire“, explique Morgane Hamonet, chargée de mission au sein de l’association Eccofor, créée en 2012 dans le Jura. Chaque année, l’association accueille 18 jeunes âgés de 15 à 18 ans, en décrochage scolaire. “Ils arrivent chez nous après avoir été repérés par leurs enseignants, certains d’entre eux ont arrêté totalement d’aller à l’école“, poursuit Morgane Hamonet. L’association leur propose d’intégrer une des deux filières proposées : la mécanique automobile ou la métallerie. Les formations techniques sont dispensées par des professionnels salariés de l’association. La remise à niveau des compétences de base telles que la lecture, l’écriture, ou le calcul est effectuée par des enseignants retraités ou actifs, bénévoles de l’association.

Un rapport du rectorat d’académie de Besançon de 2014 (« La persévérance scolaire » du 16 janvier 2014) indique que l’académie compte 5 000 décrocheurs et que le taux de chômage des jeunes sans qualification ni diplôme atteint 36 %. L’association Eccofor propose des solutions pour aider ces adolescents à rebondir après une situation d’échec scolaire.

Une école pour zéro jeune en échec

En un an ou deux, en fonction de la filière suivie, les adolescents décrocheurs se préparent à un métier en étant formés sur le terrain. L’école dispose d’un atelier de réparation de voitures par exemple, ouvert aux particuliers, les jeunes apprentis mécaniciens sont mis en situation très rapidement en travaillant pour de vrais clients. Les jeunes sont accueillis en stage dans une quinzaine d’entreprises dans le département du Jura. 150 entreprises partenaires versent également leur taxe d’apprentissage à l’association pour soutenir le dispositif.

A l’issue de leur passage au sein de la structure, près de la moitié des jeunes choisissent d’entrer directement sur le marché du travail, l’autre moitié décide de poursuivre les études jusqu’au bac professionnel. Eccofor fait partie de la Fédération nationale des écoles de production, qui figure dans la liste des lauréats de la Fondation La France s’engage, qui soutient l’innovation sociale. L’objectif d’ici 2022 est de former 800 jeunes au sein d’une centaine d’écoles de production réparties à travers la France.

L’association Eccofor est accompagnée sur le plan bancaire par les conseillers dédiés à l’économie sociale et solidaire de la Caisse d’Épargne de Bourgogne-Franche-Comté, qui lui a également apporté des dons de matériels. La Caisse d’Épargne soutient l’innovation sociale. Elle accompagne de différentes manières toutes les initiatives qui proposent des solutions pour améliorer le quotidien des habitants et promouvoir le développement des territoires. 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •