•  
  •  
  •  
  •  
  •  

INITIATIVE – L’Association Récup met à disposition un composteur aux Bordelais qui souhaitent valoriser leurs déchets alimentaires. Le compost est ensuite collecté par l’association et livré à des maraîchers girondins.

L’idée de ce service de collecte de biodéchets est né en 2018 dans l’esprit de 5 étudiants en économie. La plupart d’entre eux ayant grandi à la campagne, ils avaient à cœur de trouver une solution durable à la valorisation des déchets alimentaires en milieu urbain. Les biodéchets représentent près de la moitié de la poubelle moyenne d’un ménage, soit entre 40 et 60 % de son poids. Ces déchets sont incinérés ou enfouis, alors qu’il pourraient être transformés en compost, très riche en nutriments, et ainsi participer à la bonne vitalité des sols agricoles. A Bordeaux, 76 % des habitants vivent en appartement, et, en l’absence d’un système global de collecte de biodéchets, l’association Recup apporte une solution simple et efficace.

Déjà 300 adhérents à Bordeaux

Le service proposé par l‘association Récup a connu un succès rapide en l’espace d’à peine quelques mois. Depuis février 2019, 300 ménages bordelais ont décidé d’installer un composteur Bokashi fourni gratuitement par l’association. Ce bac est facile d’utilisation en appartement. Il est hermétique et est conçu pour ne causer aucune nuisance. “Il n’y a pas d’odeurs, ni de moisissures ou de moucherons grâce à l’utilisation de graines de blé enrichi en micro-organismes (des bactéries, des levures et micro-champignons), qu’il suffit de mélanger avec les déchets organiques“, explique Alexandra Neyroud, cofondatrice de Récup. L’adhésion annuelle, à l’association est de 70 euros. En échange, l’association s’engage à collecter le compost une fois par mois directement à votre domicile. La collecte s’effectue en triporteur électrique.

Actuellement, environ 400 kg de compost sont récupérés chaque semaine à Bordeaux. Ce compost est ensuite livré à des maraîchers à Tresses et à Taillan-Médoc. “Ce compost est utilisé pour améliorer la qualité des sols, car il est riche en micro-nutriments issus de la matière organique comme les épluchures ou les coquilles d’œuf par exemple.”

Une solution durable en plein développement

Recup a mis en place un calendrier de collecte, quartier par quartier à Bordeaux. L’objectif est d’augmenter le nombre d’adhérents pour rationaliser les déplacements. “On estime actuellement qu’un coursier-collecteur de notre association pourrait gérer la collecte mensuelle de 500 à 600 adhérents“, relève Alexandra Neyroud. L’association va lancer une campagne de financement participatif dès vendredi 20 septembre pour attirer de nos nouveaux adhérents. L’association à également répondu à un appel à projets lancé par la région Occitanie dans le cadre du budget participatif de la région. Les citoyens peuvent soutenir le projet en votant sur le site de la région Occitanie jusqu’au 10 octobre. L’association Recup pourrait donc se développer à Toulouse, si les citoyens plébiscitent le projet !

A lire aussi : Le compostage en ville : une solution anti-gaspi


  •  
  •  
  •  
  •  
  •