•  
  •  
  •  
  •  
  •  

DANS l’ACTU – 150 citoyens français vont être tirés au sort d’ici fin septembre pour participer à la convention citoyenne pour le climat. Leur mission ? Faire émerger des solutions concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % en 2030.

Qui a proposé cette idée ?

Cette idée a été proposée par le Collectif des “Gilets citoyens “, au lendemain du Grand débat national. Le réalisateur du film Demain, Cyril Dion, la négociatrice de la COP21 Laurence Tubiana, l’une des figures des gilets jaunes Priscillia Ludosky, font partie des personnalités qui ont lancé l’initiative dans une lettre ouverte adressée au président de la République, le 23 janvier dernier. Le comité d’organisation de cette convention citoyenne est coprésidé par Laurence Tubiana et le directeur général de la fondation Terra Nova Thierry Pech. Cyril Dion fait partie des garants chargés d’assurer l’indépendance des travaux, aux côtés d’Anne Frago, directrice du service culture et des questions sociales de l’Assemblée nationale et de Michèle Kadi, directrice générale honoraire des services du Sénat.

Comment seront choisis les 150 membres ?

Une campagne téléphonique menée par Harris Interactive a été lancée le 26 août et va durer jusqu’à fin septembre. 300 000 coups de téléphone vont être donnés de façon aléatoire pour trouver les 150 membres. 85 % sur portable, 15 % sur fixe. Le comité d’organisation va s’assurer que la diversité soit respectée au sein du groupe. Il est prévu 52 % de femmes pour 48 % d’hommes, six tranches d’âges, et toutes les catégories socioprofessionnelles et géographiques seront représentées. Le comité d’organisation prévoit aussi 40 places réservées à des citoyens sans diplôme ou seulement détenteurs du niveau brevet.

A lire : 5 idées pour améliorer la démocratie

Comment vont travailler les citoyens sélectionnés?

Si vous acceptez de participer (car vous avez le droit de refuser) et que vous êtes retenu, vos frais de déplacement et d’hébergement, de garde d’enfant et même la perte de salaire seront pris en charge, comme vous pourrez le vérifier sur le site du Conseil économique et social. Il faudra en effet être disponible dès le mois d’octobre pour une période de 6 mois. Les 150 membres se réuniront pour la première fois les 4, 5 et 6 octobre 2019. Puis, ils se reverront durant six week-end de trois jours de travail programmés jusqu’à début 2020. Les participants vont dans un premier temps écouter différents experts pour comprendre la situation actuelle et les origines des émissions de gaz à effet de serre, avant de faire des propositions concrètes en lien avec les secteurs des transports, de l’agriculture, ou encore du logement…

Les propositions des citoyens seront-elles vraiment appliquées ?

Pour réduire d’au moins 40 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, les citoyens français devront formuler des mesures concrètes, précises et surtout sous une forme réglementaire. Les propositions qui émaneront de la convention citoyenne seront ensuite soumises soit au vote du Parlement, soit à référendum, ou donneront lieu directement à des mesures réglementaires.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •