•  
  •  
  •  
  •  
  •  

EXTRAIT DU MAG – Ils font du bruit, sucent votre sang et sont réputés pour transmettre de nombreuses maladies à travers le monde. Trois bonnes raisons de ne pas les aimer. Voici ce qu’il faut savoir sur les moustiques.

Pourquoi ils nous traquent ?

La femelle moustique peut pondre tous les 12 jours, entre 50 et 150 œufs.  C’est d’ailleurs l’unique raison pour laquelle elle s’alimente de sang humain : la ponte nécessite des protéines. Les mâles, eux, se contentent de sucs végétaux.

Comment ils nous trouvent dans le noir ?

Les moustiques disposent de canaux sensoriels qui les aident à cibler leur proie. Leur vue leur permet de distinguer le volume de le leur victime. Le dioxyde de carbone rejeté par la respiration les aide à l’identifier également. Ils possèdent un scan thermique qui les aide à détecter les parties chaudes du corps, plus propices à la piqûre.

Sont-ils vraiment utile à la biodiversité ?

Oui, car ils servent de nourriture à de nombreuses espèces et occupent donc une place de taille dans la chaîne alimentaire. Les larves de moustiques sont mangées par les poissons et les batraciens, et les moustiques adultes le sont par les oiseaux, les chauves-souris, les lézards…  Les moustiques pollinisent également des fleurs et des plantes non consommables par l’être humain.

Quels moustiques dans nos villes ?

Le moustique tigre a la réputation d’être le moustique le plus urbain. Sa première apparition du moustique tigre en France, remonte à 2004 dans le Sud. Il est présent aujourd’hui dans 42 départements. Il serait davantage attirés par les hommes que par les femmes. Des scientifiques en ont fait l’expérience : s’ils ont le choix, les moustiques se dirigeront vers l’humain dans 70 à 90 % des cas.

Combien font-ils de victimes dans le monde ?

390 millions de personnes sont contaminées par la dengue chaque année dans le monde, via les piqûres de moustiques. On recense également 600 000 morts du paludisme, maladie largement propagée par les moustiques. L’insecte est également vecteur de nombreuses autres maladies comme le chikungunya, le Zika, la fièvre jaune ou encore le virus du Nil occidental.

Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ? N’hésitez pas à vous procurer le dernier numéro d’UP (N°24) sur notre boutique en ligne. Retrouvez des reportages, des portraits, et le dossier sur l’océan, avec l’interview exclusive de Paul Watson, le fondateur de Sea Shepherd.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •