•  
  •  
  •  
  •  
  •  

EN BREF – En ce début de festival de Cannes, le mouvement « On est prêt » et Cyril Dion, soutenus par de nombreuses personnalités, enjoignent le monde du cinéma à s’engager pour la planète.  

À l’initiative du mouvement « On est prêt », des jeunes agissant pour le climat ont lu le 17 mai une tribune écrite par Cyril Dion et signée par de nombreuses personnalités du cinéma. Cet appel, publié dans le Monde, revient sur les menaces qui pèse sur notre planète et encourage le monde du cinéma à contribuer à « changer le monde ».

Des jeunes du mouvement Little citizens for climate et du réseau Youth for Climate ou encore le réalisateur Luc Jacquet ont participé à la lecture et apporté leurs témoignages. L’actrice Lucie Lucas n’a su retenir ses larmes au moment où elle dressait l’état des lieux dramatique de la biodiversité : « Nous avons fait disparaître 60 % des populations des animaux vertébrés en quarante ans, 75 % des insectes en trente ans, 30 % des oiseaux des champs, la moitié des animaux marins. » (Retrouvez la vidéo de leur intervention ici)

“Nous ne pouvons pas rester sur le bord du chemin à regarder le monde partir en lambeaux”

« Ici, dans le plus prestigieux festival de cinéma du monde, nous sommes également venus lancer un appel aux artistes, aux producteurs, aux techniciens du 7e art. Les films sont aujourd’hui le moyen le plus puissant de raconter des histoires. Or, ce sont les histoires, les récits, qui permettent aux êtres humains d’appréhender le monde, intellectuellement, émotionnellement, sensiblement. C’est à travers les histoires qu’ils se construisent des identités, des religions, des idéologies, des systèmes économiques et politiques », affirment notamment les signataires de la tribune.

Et d’ajouter : « Nous, auteurs, scénaristes, réalisateurs, acteurs, avons le pouvoir, grâce au cinéma, d’éclairer le passé, le présent autant que d’inventer le futur. C’est le moment. Nous ne pouvons pas rester sur le bord du chemin à regarder le monde partir en lambeaux. Nous avons la responsabilité d’engager toutes nos forces, notre inspiration, nos talents pour frapper l’imagination et susciter l’enthousiasme, l’action, la métamorphose. Nos histoires fictionnelles ou documentaires peuvent participer à changer le monde. »

Parmi les signataires : Ariane Ascaride (actrice) ; Alexandre Aja (cinéaste) ; Yann Arthus-Bertrand (photographe) ; Christian Carion (cinéaste) ; Marion Cotillard (actrice) ; Léa Drucker (actrice) ; Jason Flemyng (acteur) ; Sara Forestier (actrice) ; Vahina Giocante (actrice) ; Clotilde Hesme (actrice) ; Luc Jacquet (cinéaste) ; Stefan Konarske (acteur) ; Mélanie Laurent (actrice) ; Lucie Lucas (actrice) ; Radu Mihaileanu (cinéaste) ; Pierre Niney (acteur) ; Françoise Nyssen (éditrice, ex-ministre de la culture) ; Matthieu Ricard (moine bouddhiste) ; Léa Seydoux (actrice) ; Soko (auteure-compositrice-interprète) ; Laurence Tubiana (directrice de la Fondation européenne pour le climat) ; Gaspard Ulliel (acteur) ; Rebecca Zlotowski (réalisatrice) ; Karin Viard (actrice).

À lire aussi : La semaine du cinéma positif, un festival engagé dans le festival de Cannes


  •  
  •  
  •  
  •  
  •