•  
  •  
  •  
  •  
  •  

EN BREF – H7, c’est parti. Temple des jeunes pousses, l’incubateur de la french tech du Rhône dispose de près de 5 000 m² d’espace pour accueillir une centaine de jeunes entreprises, soucieuses des questions sociales et environnementales, et fin prêtes à changer d’échelle, à innover.

Dans le quartier Confluence, à Lyon, les nouveaux noms du numérique auront un objectif, celui de grandir, de mûrir leur projet et de changer d’échelle. Dans un premier temps, plus de quarante start-up se sont installés dans cette ancienne fonderie, qui met à disposition des laboratoires, des salles de réunion, des espaces de créativité, une salle de repos et un espace réservé à la restauration (ouvert au public)… A terme, on y attend une centaine de jeunes pousses, entre 350 et 450 résidents.

Nous avons vraiment envie de rayonner plus haut et d’être plus visibles“, a déclaré Renaud Sornin, le président de l’asso French Tech One, partenaire de H7. L’idée, c’est de réduire la fracture numérique entre l’économie du réel, celle qui génère 98 % de nos emplois, et l’économie disruptive du numérique“, a-t-il ajouté.

Du paintball aux start-up…

Pendant plusieurs mois, la Halle Girard a été entièrement réaménagée et a notamment installé une centrale solaire de 1 000 m². Ici, récemment, on y a joué au paintball, puis le lieu a accueilli la scène pour du festival lyonnais de cultures électroniques et numériques Nuits sonores entre 2014 et 2016.

H7 est porté par le Groupe SOS (qui édite Up le mag), l’association lyonnaise Arty Farty et la plateforme d’accélération Axeleo, qui devrait bientôt accueillir une centaine de start-up du secteur du numérique, qui ont un désir, celui d’innover.

…innovantes

Pour l’instant, on y trouve, notamment, les sociétés Phenix (lutte contre le gaspillage alimentaire), Algo (élaborations de produits alimentaires à base d’algues), Econhomes (réalisations d’économies dans les copropriétés), Biomède (pour enlever naturellement les métaux lourds des sols agricoles) et Lumeen (solutions de réalité virtuelle pour le bien-vieillir).

De nouvelles start-up qui voudraient s’installer à H7 peuvent désormais postuler. Les candidatures pour la deuxième promo sont ouvertes.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •