•  
  •  
  •  
  •  
  •  

PARTENARIAT- La Quinzaine du commerce équitable se déroule du 11 au 26 mai 2019. Quel est l’impact économique et social du commerce équitable à travers la planète ? Réponses avec des producteurs et travailleurs soutenus par le label Fairtrade/Max Havelaar. Aujourd’hui, découvrez l’interview de Miguel Angel Munguia, directeur de la coopérative EDUCE, qui produit du miel équitable dans la péninsule du Yucatan au Mexique.

Miguel Angel Munguia, fils de paysan, a créé dans les années 80, une coopérative d’apiculteur pour lutter contre la pauvreté et assurer l’autonomie économique des communautés indigènes du Yucatan. Depuis 2018, il est aussi le Président du réseau de la CLAC qui représente les producteurs d’Amérique Latine et des Caraïbes au sein du mouvement Fairtrade. Il nous explique en quoi consiste son activité.

-Qui sont les producteurs qui travaillent pour votre coopérative ?

-J’ai créé la coopérative EDUCE en 1997 avec des partenaires locaux dans ma région, le Yucatan. Cette structure fédère aujourd’hui environ 25 coopératives de 1000 apiculteurs installés dans la péninsule du Yucatan. Au Mexique, la production de miel est une activité traditionnelle perpétuée depuis des milliers d’années par les indiens Mayas. L’apiculture est un moyen précieux pour de nombreuses familles rurales avec très peu de terres cultivables de trouver un revenu d’appoint pour leur existence. Les apiculteurs locaux exploitent le miel à proximité de leur village. Le miel est ensuite collecté pour être conditionné et exporté à Mérida, la capitale de l’état du Yucatan, où se situe notre coopérative.

-Vous exportez essentiellement du miel bio ?

-Oui. Les ruches sont installées dans des forêts primaires, c’est ce qui explique sa grande qualité. Il n’y a pas de pesticides utilisés à proximité des ruches et le taux de rendement des abeilles est très important. En Europe, une ruche produit en moyenne 30 kg de miel. Ici dans le Yucatan, une ruche produit une quantité deux fois plus importante. Nous exportons ce miel bio et équitable en Allemagne, en Suisse, en Italie et en France.

-En quoi le label Fairtrade/Max Havelaar est intéressant pour les apiculteurs mayas ?

-Ce label offre la possibilité d’établir des relations durables entre les producteurs et les consommateurs. Il permet aussi d’offrir de meilleures conditions de vie à des populations rurales. Cela permet aux paysans de continuer à travailler en famille. Les savoirs ancestraux se transmettent ainsi de génération en génération. Le lien social et la biodiversité sont ainsi préservés. En plus de sa valeur culturelle, l’apiculture joue un rôle important pour l’économie paysanne et la biodiversité de la région, l’abeille étant le principal pollinisateur des plantes. C’est aussi un moyen de protéger la forêt menacée par le développement de l’urbanisation.

-Quel est l’impact social du commerce équitable du miel dans votre région ?

-Grâce à la prime de développement dont l’attribution est décidée collectivement, les enfants des populations mayas accèdent plus facilement aux études supérieures et ont la possibilité d’aller à l’université. La prime permet aussi d’acheter du matériel d’apiculture. Plus généralement, en permettant à des petits producteurs de miel de vivre de leur travail dans leurs villages, le commerce équitable lutte contre l’exode rural qui conduit de nombreux travailleurs mayas vers les grands complexes hôteliers de la côte touristique. L’éclatement des familles est évité et les paysans sont encouragés à préserver leurs savoirs et traditions.

L’ONG Max Havelaar France, membre du mouvement international Fairtrade, agit pour le commerce équitable. Avec le label Fairtrade/Max Havelaar, elle mobilise les coopératives, les consommateurs et les pouvoirs publics pour transformer durablement leurs pratiques. Ce label permet à 1,66 millions de producteurs et travailleurs agricoles défavorisés de bénéficier d’une meilleure rémunération, d’améliorer leurs conditions de vie et celles de leur communauté, tout en préservant l’environnement. Pour en savoir plus : www.maxhavelaarfrance.org


  •  
  •  
  •  
  •  
  •