•  
  •  
  •  
  •  
  •  

CULTURE – L’exposition “Tentatives de bonheur” questionne à travers le regard d’une dizaine d’artistes, le cheminement, parfois complexe, toujours intime, de notre quête de bonheur. A voir jusqu’au 26 juillet au Maif Social Club, à Paris.

L’idée que le bonheur serait accessible grâce à quelques cours de yoga et un peu de bonne volonté me semble dangereuse. Ce serait nier la beauté de la fragilité. C’est pour cela que nous parlons de tentatives de bonheur. Pour laisser de l’espace à l’expérimentation et nous affranchir de la question de la réussite“, explique Anne-Sophie Bérard, la commissaire de l’exposition “Tentatives de bonheur“.

A travers le regard de 11 artistes commence un voyage intérieur poétique et interactif. Au fil des installations, la poésie se révèle. Exemple avec cette œuvre de l’artiste coréen Xooang Choi, Dreamers Forest. Cette sculpture très réaliste évoque nos rêves. Comment continuer à les préserver du cynisme du monde ?


Xooang Choi, Dreamers Forest (2015)

Les plaisirs simples du quotidien

Partager vos petits moments de bonheur… C’est l’expérience que vous propose l’artiste Camille Bondon dans le cadre de son œuvre “142 jours de plaisirs”. L’artiste rennaise s’est emparée de ce sujet avec une simplicité rafraîchissante. En demandant à des volontaires d’entamer avec elle une correspondance par SMS, pour relever leurs petits plaisirs, cette amoureuse des mots redonne du sens au quotidien. “Le café, le soleil, les chats et les câlins reviennent régulièrement dans les messages que m’envoient les gens“, sourit l’artiste.

Les journées du plaisir de Camille Bondon

142 jours de plaisirs,Camille Bondon 

J’aime me rappeler qu’on est vendredi – j’aime sentir l’odeur du café, le matin – j’aime me réveiller sans réveil – j’aime cette journée

Les messages collectés par Camille défilent ensuite sur un panneau numérique situé au cœur de l’exposition. Loin de l’expérimentation sociale, la proposition de Camille Bondon offre un espace à ces sensations qui nous traversent : la chaleur du soleil sur sa joue, l’odeur du café qui coule le matin, le bisous mouillé d’un enfant, le câlin moelleux d’un chat…”Cette proposition nous rappelle que nous sommes des êtres sensibles, des êtres de liens. Il y a eu peu de messages associant le plaisir à des achats ou des acquisitions matérielles”, constate l’artiste.

L’installation nous renvoie à notre propre autorisation au plaisir, nous ramène au corps, véhicule de notre humanité, qui à travers nos sens nous offre le formidable cadeau de jouir de l’existence. “Plus nous laissons de la place à des choses agréables, plus elles deviennent fortes dans nos vies“, poursuit Camille Bondon, qui avoue aimer lire dans les pensées des gens pour goûter à quelque chose d’à la fois unique et universel.

Les prochaines journées du plaisir dans le cadre de l’exposition auront lieu du 21 au 28 juin. N’hésitez pas à participer !

Écrivez à lajourneeduplaisir@gmail.com pour en savoir plus et vous inscrire à cette expérimentation interactive. 

“Tentatives de bonheur, au Maif Social Club, 37 rue de Turenne, 75003 Paris. Entrée gratuite.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •