• 10
  •  
  •  
  •  
  •  

EXTRAIT DU MAG – La fermeture des petits commerces, la réduction des services publics de proximité ont nourri le sentiment d’abandon des territoires ruraux ces dernières années… Et si la révolution numérique était une réponse à l’isolement ? 

Lormes l'association faire compagnie

À Lormes, village de 1 500 âmes situé dans la Nièvre, 80 % des habitants sont inscrits sur un réseau social local intergénérationnel. La plateforme d’entraide baptisée fairecompagnie.com, totalement gratuite pour les utilisateurs, a été créée en 2014 à l’initiative du maire de la commune, Fabien Bazin. Alors que le village vient d’être raccordé à la fibre optique, l’idée de créer une plateforme numérique d’échange de services s’impose pour répondre aux besoins d’une population plutôt vieillissante en situation d’isolement. « Nous avons identifié près de 80 personnes isolées, et nous pouvons compter aujourd’hui sur 120 voisins actifs prêts à leur donner des coups de main, faire des courses, couper du bois, par exemple. » 15 000 euros ont été investis dans le projet : « Nous avons aussi prêté une quarantaine de tablettes et organisé des formations à l’usage de ces outils numériques. »

Le village du futur ?

Développement de la télémédecine entre la résidence pour personnes âgées et l’hôpital local, création d’un centre de télétravail, accès facilité aux services publics en ligne, le village n’a cessé d’innover pour faire du numérique une force au service des habitants. « De nombreux élus ne comprennent pas comment utiliser le numérique pour répondre aux besoins des habitants de zones rurales. L’argent n’est pas forcément un frein, c’est l’absence de projet qui en est un. » Un constat qui fait écho à un rapport co-piloté par le Réseau rural français (RRF) en 2017, où l’on découvre que « de nombreux élus et acteurs locaux et territoriaux peinent à saisir la dimension politique, globale et prospective du numérique, et les transformations socio-économiques en cours et à venir qu’il suscite ».

Lien social et économie locale

Et pourtant, le numérique peut être un catalyseur de développement, comme en témoigne Xavier de Mazenod. Il a créé à Boitron, dans l’Orne, L’Écloserie numérique, le premier tiers-lieu rural de France. C’est une ancienne école qui a été transformée en un espace associatif pour regrouper un écosystème d’entrepreneurs et de citoyens. « Ce lieu repose avant tout sur une communauté », explique le fondateur. On y trouve un espace de coworking, un fablab, une ressourcerie informatique, un repair café. « Nous proposons également des formations au codage pour les personnes éloignées de l’emploi et des cours d’informatique destinés au grand public. » Une offre très riche pour un village de 375 habitants, qui répond à des besoins spécifiques. 15 à 20 % des habitants des zones rurales ne savent pas se servir des outils numériques. Grâce à ses formations innovantes, et son laboratoire de prototypage rapide, où des machines et des imprimantes 3D sont mis gratuitement à disposition de tous, L’Écloserie numérique est devenue un véritable lieu de vie et d’innovation. « Des adolescents, des retraités et des chefs d’entreprise se côtoient ici. En amenant des ressources numériques en milieu rural, nous facilitons l’éclosion de projets», explique Xavier de Mazenod.

Le très haut débit pour tous d’ici 2022

Aujourd’hui, 31 % des ménages et locaux professionnels, dans les territoires ruraux ont accès à l’internet à très haut débit. Le Plan France très haut débit, qui vise à couvrir l’ensemble du territoire d’ici à 2022, est donc attendu de pied ferme par les maires ruraux. Une meilleure couverture du territoire va sans doute permettre le développement de l’économie collaborative et du commerce en ligne. Un rapport publié par le think tank Terra Nova en 2017 affirme que la transition numérique peut être une chance pour les entreprises et les habitants des territoires isolés. Pour sauver la ruralité, le rapport préconise de développer les compétences numériques des entreprises et des citoyens. Les maires, qui impulsent la dynamique des territoires, doivent aussi être accompagnés, estime le rapport. 

https://www.up-inspirer.fr/wp-content/uploads/2019/03/UP23-1.jpg
https://www.up-inspirer.fr/wp-content/uploads/2019/03/UP23-05.jpg
https://www.up-inspirer.fr/wp-content/uploads/2019/03/UP23-4.jpg
https://www.up-inspirer.fr/wp-content/uploads/2019/03/UP23-19.jpg
https://www.up-inspirer.fr/wp-content/uploads/2019/03/UP23-51.jpg
https://www.up-inspirer.fr/wp-content/uploads/2019/03/UP23-5.jpg
https://www.up-inspirer.fr/wp-content/uploads/2019/03/UP23-6.jpg

Je l’achèteJe m’abonne

  • 10
  •  
  •  
  •  
  •