•  
  •  
  •  
  •  
  •  

DANS L’ACTU – Les habitants des côtes picardes sont de plus en plus préoccupés par les rejets polluants qui défigurent les plages. Des morceaux de paraffine industrielle se sont échoués ces derniers jours sur 150 km de littoral. L’alerte a été lancée par la page Facebook info littoral propre. Une initiative de citoyens décidés à protéger leur patrimoine naturel.

A perte de vue, ce matin-là, la mer de la baie d’Authie en Picardie a recraché des morceaux solides et blancs qui n’ont rien à voir avec des coquillages. “Il y a de fortes suspicions qu’ il s’agisse d’un rejet illégal de paraffine effectué en haute mer“, avance Gregory, le créateur de la page Facebook Info littoral propre.
Cet habitant de Quend-Plage dans la Somme a été un des premiers à donné l’alerte en postant sur les réseaux sociaux des photos de cette pollution massive et inhabituelle.

Nous avons créé cette page avec ma compagne Ariane, après la tempête Eleanor, où nous avions retrouvé des milliers de bouteilles en plastique sur le sable. L’objectif était de fédérer des forces pour nettoyer les plages“, explique-t-il. D’autres citoyens de villes voisines ont immédiatement faits de même. Au total, la présence de boulettes de paraffine a été relevée sur près de 150 km de la Picardie au Calaisis. “Encore une fois, la mer est perçue comme une poubelle. Les citoyens en ont ras-le bol“, poursuit cet amoureux de la baie de Somme, reconnue pour la richesse de se biodiversité, et ses couleurs lunaires.

Des citoyens prêts pour le grand nettoyage

Alors que des analyses sont en cours pour déterminer la toxicité de ces déchets qui défigurent les plages, les maires des communes concernées sont bien décidés à porter plainte contre X. Mais la question du nettoyage des côtes reste entière. Spontanément, des citoyens et le personnel des communes concernées (Fort-Mahon, Le Crotoy ) ont commencé les opérations de nettoyage avec les moyens du bord. Il faudra plusieurs mois selon les élus pour en finir avec cette pollution insidieuse. Grégory et sa compagne Ariane, les lanceurs d’alerte, se réjouissent de la mobilisation massive des citoyens mais sont en colère :

Il faut vraiment poser la question du contrôle des transports maritimes. Les amendes sont-elles suffisamment dissuasives ? Visiblement non. Avec les grandes marées ces morceaux de paraffine vont s’émietter, pour arriver dans le ventre des poissons, qui finissent dans nos assiettes. Ce n’est plus possible !”, réagissent Grégory et Ariane. Le couple est déjà très mobilisé le reste de l’année et organise régulièrement des opérations de nettoyage les week-end.

L’un des plus importants aura lieu les 22, 23 et 24 mars dans les Hauts-de-France à l’initiative de la Région. Si vous habitez dans le nord de la France, n’hésitez pas à apporter votre contribution.

A lire aussi : Du plastique dans les fruits de mer ?


  •  
  •  
  •  
  •  
  •