• 680
  •  
  •  
  •  
  •  

INITIATIVE CITOYENNE – En quelques semaines, 111 000 personnes ont signé une pétition visant à inviter la chaîne de restauration rapide à limiter les emballages en carton ou en plastique du plateau-repas. L’initiative revient à une citoyenne de 24 ans, avec qui UP le mag a échangé.

Début janvier, Marine, animatrice socioculturelle âgée de 24 ans, a rédigé et publié sur Change.org une pétition invitant Mc Donald’s à adopter une démarche zéro déchet. Et elle cartonne ! En un mois et demi, plus de 111 000 personnes ont signé le texte demandant au géant américain de réduire drastiquement les emballages présents sur le plateau de chaque repas.

Marine, qui a adopté un régime végétarien, n’avait plus mis les pieds dans un fast-food depuis longtemps, mais c’est après “un déjeuner entre collègues” dans un restaurant Mc Donald’s qu’elle a eu le déclic. « Et j’ai découvert ensuite que la chaîne de restauration produisait chaque seconde… 1 kilo de déchet en France, ce que rappelle Zero Waste. C’est énorme ! »

Succès surprise de la pétition

Alors, pour que ça change, Marine, également hallucinée de voir la quantité d’emballages jetés à la sortie des restaurants, propose à l’entreprise de supprimer ce qui est « inutile » comme la paille (même en papier) ou le papier posé sur le plateau. « Je comprends l’idée de gagner du temps, mais, franchement, on peut laver le plateau », estime-elle. Ensuite, pour les éléments indispensables, elle invite le géant à réfléchir à des alternatives. «L’entreprise pourrait remplacer les emballages en carton par de la vaisselle, proposer un verre au lieu du gobelet en carton, avec un système, pourquoi pas, de consigne. Cela incite à ne pas jeter ! Mc Donald’s peut aussi passer à des emballages biodégradables. Le géant peut même imaginer des objets qui contiennent des graines à planter… »

De jour en jour, le compteur, sur le site Change.org, grimpe… Et Marine en est la première surprise. « Je l’ai publiée dans mon coin, sans l’aide de personne, et tout s’est fait très rapidement », sourit la jeune femme. Mais comment expliquer ce si bon score ? Pour elle, l’actualité l’a bien aidée. Fin janvier, Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, a reçu des responsables des chaînes de fast-food et leur a posé un ultimatum – qui court jusqu’à fin mars – pour qu’elles respectent enfin la loi et trient leurs déchets (une loi de mars 2016 oblige les fast-foods à faire le tri).

A lire aussi : Selon Zero Waste, les chaînes de restauration rapide sont hors-la-loi.

Un million de signatures ?

En décembre dernier, la chaîne de fast-food, épinglée par l’absence de tri dans certains restaurants par l’émission Envoyé spécial de France 2, avait annoncé, dans un communiqué, le déploiement du tri sélectif dans l’ensemble des restaurants “en trois ans” ainsi que sa volonté de supprimer les ustensiles en plastique, dont les fameuses pailles.

« Le thème des emballages est concernant, explique Marine, qui se sent écolo depuis plusieurs années et a changé ses habitudes alimentaires. Les citoyens sont de plus en plus sensibilisés et informés. Ils ont plus de connaissances sur les thèmes de la sauvegarde de la planète.” Et maintenant ? Qu’espère-t-elle ? « Je veux une victoire, réplique-t-elle en souriant. J’aimerais que Mc Donald’s se mette à régler le problème des déchets et tende vers le zero déchet. »

La chaîne de restauration rapide, sollicitée par UP le mag, n’a pas encore réagi. « Je pense qu’il y aura un retour positif de la part de Mc Donald’s quand on dépassera le seuil du million de signataires. Là, l’entreprise bougera. Et, peut-être, les autres chaînes, aussi… »



  • 680
  •  
  •  
  •  
  •