•  
  •  
  •  
  •  
  •  

PARTENARIAT – UP le mag vous propose ce mois-ci de découvrir les acteurs de l’innovation sociale sur le territoire de la Métropole de Lyon. L’Autre Soie est un projet de solidarité urbaine où s’entremêlent habitat, culture et économie sociale et solidaire. Il prévoit, à l’horizon 2025, de créer sur les communes de Villeurbanne et Vaulx-en-Velin, un quartier innovant pour favoriser le vivre-ensemble.


« Nous voulions démontrer que produire de l’habitat social en faveur des plus modestes était une opportunité économique pour le territoire de Lyon, explique Cédric Van Styvendael du bailleur social Est Métropole Habitat, qui s’occupe, depuis 10 ans, du parc immobilier de l’Est de la métropole de Lyon. On pense souvent, à tort, que c’est risqué », poursuit celui qui porte le projet de l’Autre Soie avec trois autres initiateurs. Le but de l’opération ? Inventer les logements de demain dans la commune de Villeurbanne en rénovant le patrimoine existant et notamment un bâtiment ayant accueilli autrefois un IUFM (institut universitaire de formation des maîtres).

L’Autre Soie entend regrouper près de 300 logements, une résidence pour des étudiants, des habitats participatifs, des logements sociaux et abordables (pour que des familles modestes puissent accéder à la propriété). On y trouvera également un espace 2 800 m² dédiés à la culture, comportant des salles d’expositions, de concerts, des zones réservées à des activités de loisirs, et 5 550 m² dédiés à l’économie, ainsi qu’un parc de 1,2 hectares appartenant à la ville de Villeurbanne.

Un quartier qui vit déjà


Le projet, tel qu’il a été conçu, verra le jour entre 2023 et 2025, mais d’ores-et-déjà, le quartier a commencé sa transformation : une vingtaine d’entreprises de l’économie sociale et solidaire se sont installées sur les lieux, l’été dernier, comme Comptoir de campagne (voir page 14) ou E-Graine… Un centre d’hébergement d’urgence, géré par Alynea, a également ouvert récemment.

« Il s’agit de faire vivre le quartier dès aujourd’hui avec un maximum d’initiatives », glisse Cédric Van Styvendael pour qui le projet va bien au-delà du concept d’écoquartier. « Les logements seront remis à neuf pour les rendre durables et écoresponsables, et des récupérateurs d’eau de pluie seront sans doute prévus », assure-t-il.


« Nous partageons la même philosophie que les équipes des Grands Voisins, autre projet – culturel et architectural – situé à Paris. La seule différence, poursuit le cofondateur de L’Autre Soie, c’est que nous sommes partis pour créer un projet permanent et non temporaire.

Et pourquoi l’Autre Soie, au passage ? « En premier lieu, le nom fait écho au  quartier Carré de la soie, implanté à cheval sur les communes de Vaulx-en-Velin et de Villeurbanne, où va grandir le projet. Et deuxièmement, c’est le projet de s’ouvrir à l’autre. »


  •  
  •  
  •  
  •  
  •