EN BREF – L’association La Cimade, qui facilite l’accueil des personnes exilées, a développé Traducmed, une application en ligne et sur mobile qui facilite les échanges des demandeurs d’asile.

Albanais, arabe, roumain, swahili, anglais ou même italien : les migrants et tous ceux qui leur viennent en aide disposent désormais d’un outil de traduction en 38 langues, auxquelles il faut ajouter la langue des signes française. Avec l’aide du Réseau Éducation sans frontière (RESF) de Montpellier et de Respects 73 (Réseau Santé Précarité Égalité Coordination dans les Territoires de Santé de Savoie), la CIMADE a sélectionné puis pré-enregistré jusqu’à 200 phrases par idiome.

Selon La Cimade, la barrière linguistique est une des plus importantes dans la prise en charge déjà complexe des exilés. Que ce soit avec des bénévoles, ou lors des démarches administratives, cet outil vise à faciliter les contacts des demandeurs d’asile. L’idée d’une telle plateforme est donc de dépasser les limites des outils existants et d’en proposer un « intermédiaire », et « qui se situerait entre le livre de traduction et l’interprétariat ». Disponible directement en ligne, ou sur les plateformes d’applications habituelles (AppStore et Google Play), Traducmed pourrait même être enrichi au fil du temps.

Un projet solidaire et collaboratif

Adapté aux usages, on y trouve des phrases qui vont de la simple présentation à des formulations plus spécifiques. « Bonjour, je vais utiliser l’ordinateur pour traduire des phrases » ou « Je suis assistant social » côtoient par exemple « Est-que vous pouvez demander une attestation d’hébergement aux personnes qui vous hébergent ? ». L’utilisateur clique sur une de ces phrases, et un lecteur audio apparaît qui diffuse le texte reformulé dans la langue sélectionnée.

Si vous parlez couramment une des langues citées, et que vous entendez une erreur, vous pouvez même directement la signaler. En effet, l’application, développée gratuitement par des bénévoles, a vocation à être enrichie par l’expérience des utilisateurs. Les modérateurs du site et de l’application proposent même à quiconque serait disponible pour enregistrer une nouvelle langue de les contacter via ce formulaire. Si vous maîtrisez une langue qui vous semble indispensable pour l’accueil de réfugiés, c’est à vous de jouer !


Commentaires