L’entreprise Nu! propose à des sociétés la location de frigidaires intelligents qui conservent des plats sans emballage. Un outil permettant aux entreprises d’améliorer le bien-être de leurs salariés tout en ayant un impact positif sur la planète.

« Nous voulons lutter contre l’impact écologique des déchets ménagers, limiter les emballages des biens de consommation, explique Aude Camus, cofondatrice de l’entreprise Nu! (Naturellement Urbain). La société a pensé un temps à “lancer une halle alimentaire zéro déchet avec des étagères connectées pour révolutionner le système du vrac”. Aujourd’hui, cette nouvelle technologie, la société la développe dans l’univers de l’entreprise, elle propose une cantine connectée via un frigo intelligent.

Le principe ? “On s’identifie pour ouvrir le frigo intelligent, via un badge, le pass Navigo ou, encore, l’appli mobile, on prend ce que l’on veut à l’intérieur, l’étagère connectée détecte le produit pris par l’utilisateur, et l’achat se termine quand la porte du frigo se referme.” Le reçu arrive alors automatiquement sur le compte utilisateur de chaque consommateur avec prise en compte des tickets restaurant. Pas besoin de sortir son portefeuille. Une fois que tout a été mangé, il suffit de mettre le bocal vidé dans les bacs du frigidaire, qui repart chez le restaurateur.

“On puise les ressources”

Ce frigo connecté, qui a été construit grâce au partenariat avec un frigoriste lyonnais, est installé chez des entreprises, telles que La Française des jeux, Hermès ou encore BNP Paribas. Celles-ci mettent ce nouveau mode de restauration à disposition de leurs collaborateurs 24 sur 24. Cela leur servira notamment à la pause-déjeuner. Il est exploité par des de traiteurs ou des acteurs de la restauration qui partagent une vision d’une restauration saine pour le bien-être des salariés. L’intérêt étant de ne pas générer d’emballage, car tous les plats proposés par le traiteur sont dans des bocaux en verre.

Cette démarche permet au passage de sensibiliser sur la consommation de déchets au sein des entreprises, voire des sociétés de restauration, pas toujours engagées dans la démarche zéro déchet. L’initiative met ainsi à nu les produits, sans emballage plastique. D’où le nom, Nu!.

« On puise les ressources, les scandales alimentaires se multiplient, la surconsommation ne freine pas. Il faut faire sa part du colibri. Éveiller les consciences, explique Aude. Ce qui est intéressant, c’est qu’avec Nu!, on touche peut être aussi des gens qui ne sont pas forcément militants. »

Les entrepreneurs sociaux inspirent Up le mag ! Nu! est accompagné par la Caisse d’Épargne Ile de France.


Commentaires