INITIATIVE – L’association Les simones organise un événement dédié au handivoyage, samedi 29 septembre à Paris, intitulé « Yes We Van ». L’occasion de se réunir et d’échanger avec des personnes handicapées et avides d’aventures.

Marie, 38 ans, a attrapé le virus du voyage il y a déjà une quinzaine d’années. À cette époque, cette jeune femme dynamique et curieuse, qui se déplace en fauteuil électrique, s’est lancée dans l’écriture de Guides du roulard, après avoir constaté que les guides de voyage existants étaient rarement bien renseignés concernant l’accessibilité. Elle a écrit sur Stockholm, Helsinki, Chypre, Malte et New-York. « À ce moment-là, il n’y a avait qu’une seule autre personne, en France, à ma connaissance, qui écrivait sur les voyages adaptés », rapporte-t-elle.

« Il faut oser »

Depuis, avec Internet, les sites et les blogs ont émergé, et permis de faciliter l’échange d’informations. Il y a un peu de plus de deux ans et demi, Marie a créé, avec un groupe d’amis, « valides et handi », l’association Les simones autour du voyage adapté. L’idée de cette asso est de « pousser les gens à être autonomes dans leurs voyages, en leur donnant des bons plans », via des articles en ligne et des rencontres, explique-t-elle. Sortir des sentiers battus et des formules où tout est organisé.

les simones

Les simones

« Il y a encore beaucoup à faire dans le handivoyage », souligne Marie. « Les gens valides ont plein d’options pour partir, nous beaucoup moins. Par exemple, sur les plateformes comme Opodo ou vente-privées, il n’y pas d’onglet accessibilité », souligne-t-elle. Mais, selon elle, « il faut oser », et se lancer dans l’aventure. « Certaines personnes handicapées ont peur de voyager, car elles ont peur des galères. Nous sommes là pour leur donner un petit coup de pouce », dit-elle. « Rien n’est impossible », affirme celle qui a voyagé aux quatre coins de l’Europe et du monde, et constaté que c’est aussi grâce à « l’humain » et « la bienveillance » qu’on peut parfois débloquer des situations a priori compliquées.

« Un événement à taille humaine »

Dans la même veine que Les simones, d’autres blogueurs, associations et start-up se sont développées autour du handivoyage. D’où l’idée d’organiser la journée « Yes we van », samedi 29 septembre, aux Canaux, dans le 19e arrondissement de Paris. « Le but est de faire un événement à taille humaine, pour que les gens puissent parler entre eux », affirme Marie.

Au menu de cette journée : des stands avec des professionnels du handivoyage, comme l’offre de loisir HandyBox, le fauteuil Magix ou encore le spécialiste du droit Handilex, et bien d’autres. Sont également prévues des interventions de blogueurs, comme Téo, qui vient du Paraguay, Aurélie du blog I Wheel Travel, Blandine du blog 1000 Découvertes sur 4 Roulettes, Oriane du blog P.E.U.F.E.F et Oksana du blog Les Voyages de Kondor. Enfin, la journée se terminera en musique avec un petit concert.

Les simones espèrent mobiliser autour de cet événement, et attirer les aventuriers. Mais elles ont déjà d’autres projets pour la suite. Prochain défi : soulever des fonds pour organiser un voyage d’un an, en van, à travers l’Europe et l’Asie, pour rencontrer les acteurs du handivoyage. Marie a le permis en poche, reste à trouver les fonds pour acquérir un véhicule adapté. Pour cela, l’association a lancé une campagne de crowdfunding.


Commentaires