EXTRAIT DU MAG – La plateforme Pixis propose aux jeunes de 14 à 26 ans de trouver leur voie professionnelle et d’imaginer leur rôle dans la société en 2030.

L’idée est née quand l’un des porteurs du projet, Borna Scognamiglio, donnait des cours à la fac, en licence d’histoire ancienne. Il remarquait que le nombre d’élèves chutait drastiquement entre le premier et le deuxième semestre. « Le décrochage est important, explique-t-il, seuls 44 % des étudiants passent en deuxième année, tandis que les autres redoublent ou sortent du cursus. » Quelles sont les solutions pour que les jeunes trouvent leur voie et obtiennent un travail qui leur corresponde vraiment ?

Pixis s’adresse aux jeunes de 14 à 26 ans, qu’ils soient collégiens, étudiants ou jeunes actifs entrant sur le monde du travail. L’entreprise leur apporte des informations sur les métiers ou sur les formations existantes et proposera bientôt, via sa plateforme, un chatbot leur permettant de faire un bilan d’orientation en se focalisant sur leur personnalité, leurs motivations et leurs valeurs.

Mission : sauver la planète

Pixis pousse également les jeunes à se prendre en main et imaginer les métiers et les services qui auront, selon eux, le vent en poupe en 2030. « On ne les connaît pas, mais chacun a son mot à dire », avance Josué Sassi, chargé de développement de l’entreprise, qui organise depuis plus d’un an des ateliers dans les établissements scolaires, au cours desquels chacun dessine les services du futur.

Certains pensent à des drones pour livrer des médicaments à des communautés dans le besoin. D’autres évoquent des « dronalistes », soit des reporters envoyant des drones pour recueillir des informations sur un terrain de guerre afin de ne prendre aucun risque. D’autres, enfin, imaginent des « cameramen 3.0 » avec des lunettes connectées, voire des constructeurs de logements qui résistent mieux aux tremblements de terre…

« Ces métiers seront pour la plupart reliés au développement durable », croit savoir Borna. Lors de ces événements, qui peuvent susciter des vocations, l’entreprise présente ainsi les objectifs de développement durable, établis par les membres des Nations unies – éradiquer la pauvreté, lutter contre les conflits humains et protéger la planète. « On demande aux jeunes quel(s) rôle(s) ils veulent jouer, notamment par rapport aux défis sociétaux du XXIe siècle comme l’environnement », précise Josué, le chargé de développement.

Découvrez ci-dessous un aperçu du mag :


Commentaires