À LA TV – Un documentaire diffusé sur la chaîne Arte, mardi 28 août, et actuellement visible en ligne, revient sur l’histoire de la multinationale Strarbuck et les dessous de son fonctionnement.

Avec plus de 28 000 enseignes, dans plus de 75 pays, difficile de passer à côté du phénomène Starbucks. La chaîne de café est dans tous les endroits les plus stratégiques des grandes villes et séduit une clientèle qui se veut branchée et fidèle. En France, à Tours, en décembre 2016, certains clients sont venus attendre dans le froid dès 5 heures du matin pour l’ouverture du premier café Starbucks dans la ville. C’est dire l’enthousiasme suscité par la marque au logo vert.

Starbucks est aussi une marque qui s’appuie sur une image progressiste et engagée. Ce petit café alternatif fondé par trois copains en 1971, et racheté en 1987 par son directeur marketing, Howard Schultz, continue de miser sur une apparente authenticité. Howard Schultz, PDG de Starbucks jusqu’à il y a encore quelques mois, et principal actionnaire de la marque, prend position pour le mariage gay et met en avant l’embauche de personnes handicapées et réfugiées. La marque revendique également la vente de produits issus à 99 % du commerce équitable.

Gobelets non recyclables et optimisation fiscale

Dans le documentaire Starbucks sans filtre, les journalistes Luc Hermann et Gilles Bovon mettent à mal cette image. Ils nous font découvrir les conditions de travail des employés, les désillusions des petits producteurs qui fournissent le café, et les stratégies de Starbucks pour faire payer à prix fort des boissons surtout très riches en gras et en sucre. On découvre également comment la marque fait de « l’optimisation fiscale » pour réduire ses impôts. Autre élément particulièrement regrettable : les 4 milliards de gobelets distribués par Starbucks chaque année ne sont pas recyclables.

Cette enquête au long court ne surprendra peut-être pas ceux qui ne se font plus d’illusion sur les multinationales. Mais elle permet de comprendre comment les logiques du capitalisme peuvent se développer derrière l’apparence du « cool ». À présent, ceux qui se pressent d’acheter un café brûlant chez Starbucks avant d’aller au travail ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas. Par ailleurs, à l’heure où certains prêtent à Howard Schultz des intentions présidentielles, il est toujours intéressant d’en apprendre plus sur ce proche du parti démocrate américain.

« Starbucks sans filtre» est diffusé mardi 28 août 2018 à 20h50 sur la chaîne Arte, et actuellement visible en ligne, gratuitement, pour une période de 60 jours.

La bande annonce de Starbucks sans filtre


Commentaires