INITIATIVE – L’association À vélo sans âge propose à des personnes âgées isolées des promenades en triporteur dans le but de favoriser le lien social.

Deux fois par semaine, Philippe Bouillé sort le triporteur de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, et propose des promenades aux personnes âgées. Cela leur permet, dit-il, de « prendre l’air pour mieux dormir le soir », d’échanger avec les passants, ou les touristes à la plage en fonction des rencontres. D’après des témoignages, certains, qui ne s’exprimaient plus, se mettent également à « reparler » après des sorties en triporteur.

Le but du jeu, c’est vraiment de créer du lien social. “Si les personnes, après ces courses, proposent à l’accompagnateur d’aller boire un thé, c’est sympa”, ajoute Philippe. L’association À vélo sans âge lutte contre l’isolement des personnes âgées. Car si certaines personnes sont bien entourées, avec une famille unie, d’autres n’ont pas cette chance.

Un mouvement né au Danemark

En deux ans d’existence, l’association a ouvert 17 antennes dispatchées sur tout le territoire, dont celle gérée par Philippe, dans les Côtes d’Armor, en Bretagne. Lui et sept autres bénévoles ont à disposition deux triporteurs, le premier est situé dans un foyer à Trégastel, l’autre dans un EHPAD à Lannion. Les deux véhicules ont parcouru, depuis deux ans, 2 000 kilomètres.

Si aujourd’hui l’antenne bretonne ne travaille qu’avec des EHPAD ou des foyers, qui payent l’assurance des véhicules, elle s’apprête à accueillir dans les triporteurs d’autres personnes. « Une pharmacie et un salon de thé et de chocolat vont nous mettre en relation avec des femmes et des hommes isolés en recherche d’un moment de convivialité. »

Selon Philippe, par ailleurs cofondateur de Vivre dans ma ville, un site proposant des échanges de services payés en monnaie collaborative (“une banque de temps“, comme il dit), son association a un potentiel de croissance importante. D’autres antennes s’ouvriront certainement prochainement. Pour l’heure, A vélo sans âge possède en France 25 véhicules et mobilisent 70 bénévoles. Tous font partie d’un mouvement, Cycling without age, né au Danemark, l’un des pays phares du vélo.


Commentaires