INITIATIVE – La chaîne de supermarchés britannique Morrisons a mis en place un créneau horaire hebdomadaire avec conditions plus supportables pour les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme.

Pour des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme, faire un achat en supermarché peut se révéler un véritable enfer. Pour remédier à ce problème, la chaîne britannique Morrisons a mis en place, en partenariat avec l’association britannique National Autistic Society, une « heure calme », chaque samedi de 9 à 10h, dans tous ses magasins. Concrètement, il s’agit d’un créneau horaire durant lequel la lumière est baissée, la radio coupée, les annonces audio ainsi que le matériel électronique bruyant mis en sourdine.

Une expérimentation réussie

« Il y a environ 700 000 personnes qui ont un trouble du spectre de l’autisme en Grande-Bretagne. Cela signifie qu’elles voient, entendent et ressentent le monde différemment des autres gens, souvent de manière plus intense, ce qui peut rendre l’expérience du shopping très difficile », a expliqué Tom Purser, de la National Autistic Society, au New-York Times.

L’expérimentation d’une « heure calme » avait été mise en place dans 5 000 magasins britanniques l’an dernier, à l’initiative de la National Autistic Society. « Les essais ont permis de montrer que ces changements font une réelle différence », affirme la mère d’un enfant autiste citée par la chaîne de magasin. L’association espère que l’initiative de Morrisons, qui a démarré le 21 juillet, sera suivie par d’autres. Quant à la France, des expérimentations disparates ont été faites ici et là, mais jamais à l’échelle d’une chaîne entière de magasins jusqu’ici.


Commentaires