EN BREF – En France, certains objets en plastique vont être bannis des commerces, mais ce n’est pas le cas des pailles, au grand dam de certaines associations écolo. La Commission européenne a proposé son interdiction pour lutter contre la pollution des océans. 

Fin mai, la Commission européenne a proposé de bannir certains objets en plastique, et notamment les pailles. Elle souhaite que ces dernières soient fabriquées « à partir de matériaux plus durables ». Et pour cause, elles sont encore partout, dans nos placards, dans les restaurants et les bistrots. Parfois, les serveurs en proposent même deux dans le même verre, pour un soda ou un cocktail… On ne s’en sert qu’une fois et au bout de quelques minutes, elles terminent leur course dans la benne à ordures. 9 millions de pailles sont jetés en France au quotidien, près d’un milliard au niveau mondial. La France n’est pas la plus grande consommatrice de cet objet sans grande utilité – la Grande-Bretagne en jette près 22 millions chaque jour, les États-Unis 500 millions -, mais c’est tout de même très élevé…

L’un des déchets les plus ramassés sur les plages

Leur petite taille les rend difficilement recyclables, et elles sont au mieux incinérées (polluant notre air) et, au pire, elles s’envolent et finissent dans le caniveau, polluant nos rivières et les océans, explique, au site Novethic, Mounia El Kotni de l’association À bas les pailles, qui milite pour qu’on dise stop à ces objets de notre quotidien. Pour la structure, « le plastique se morcelle et les animaux marins ou les oiseaux les confondent avec de la nourriture, poursuit-elle, pensant sans doute à la vidéo montrant qu’il a fallu plusieurs minutes pour retirer une paille de la narine d’une tortue, au Costa-Rica. Et tout cela nous revient évidemment : ingéré par les animaux, ce plastique se retrouve la plupart du temps… dans nos assiettes. »

Les pailles sont également le septième déchet le plus ramassé sur les plages tricolores. En 2017, 410 000 pailles ont été ainsi récupérées, ce qui représente 242 fois la taille de la Tour Eiffel, précise le site Novethic.

Or, pour l’instant, le gouvernement français ne prévoit pas l’interdiction des pailles, contrairement à d’autres objets utilisés dans notre quotidien, comme les cotons-tiges. D’autres pays suivent l’exemple et prévoient, eux, de bannir les pailles en plastique d’ici quelques mois. En avril 2018, le gouvernement britannique l’a annoncé. C’est prévu aussi au Costa Rica d’ici 2021, ainsi qu’en Écosse en 2019, au Kenya et dans la ville de Seattle, où l’interdiction va concerner les lieux de vente de nourriture et de boissons à partir du mois de juillet.


Commentaires