Booba, Damso, Phoenix… Avec des têtes d’affiches très populaires, le festival Le Cabaret Vert pourrait se contenter de la notoriété des artistes pour rameuter un public fervent. Pour autant, le festival a su s’engager écologiquement et associativement à travers une multitude d’actions très intéressantes.

D’abord, l’association FLaP, à l’origine du festival, a comme vocation d’être une authentique aventure humaine portée par un engagement associatif populaire. L’ensemble des actions et projets menés par l’association s’appuient sur les principes liés à ceux de l’économie sociale et solidaire tels que le principe de gouvernance, une non-lucrativité, la gestion démocratique et une utilité collective et sociale au service du développement durable.

De plus, il existe une conscience écologique dans ce festival. Elle se traduit par un lien fort avec ses prestataires locaux, garants de la qualité, de la variété et de la provenance des boissons et denrées alimentaires offerts aux festivaliers. Le Cabaret Vert est préoccupé par l’idée de maintenir une économie de proximité soucieuse de ses impacts sociaux et environnementaux tout au long du déroulé de l’événement.

Infos Pratiques

Qui ? L’association FLaP créée en 2003 par un groupe d’ardennais qui souhaite contribuer à la valorisation et au développement du département des Ardennes via l’organisation de manifestations culturelles.

Quoi ? Un festival responsable, un projet de territoire

Quand ? Du 23 au 26 Août 2018.

Où ? Square Bayard, 08000 Charleville-Mézières

Combien ?  PASS 4 jours = 99 € !


Commentaires