Sergio, agent valoriste, donne une nouvelle vie à nos vieux objets


UN JOB DANS L’ESS – L’économie circulaire crée des emplois ! Et même des nouveaux métiers, à l’image de la mission d’agent valoriste, qui consiste à retaper des objets pour les remettre en vente.

La Ressourcerie créative, aux Grands Voisins, à Paris, est une boutique où des biens d’occasion de toutes sortes sont mis en vente à des prix accessibles. Mais, avant de faire le bonheur des clients, les objets doivent être collectés, nettoyés et si besoin réparés. Ces missions sont effectuées par des agents valoristes, tels que Sergio, 27 ans. Plusieurs fois par semaine, le jeune homme se rend, en camion, chez des particuliers ou des entreprises qui ont contacté la ressourcerie pour lui donner des objets. « Il faut avoir un peu de muscles, mais aussi le sens de l’observation et le sens du contact afin de bien s’entendre avec les gens sur ce que nous prenons », explique-t-il. Pas question de repartir avec des choses inutilisables, ou de se déplacer pour rien.

Sergio, agent valoriste, donne une nouvelle vie à nos vieux objetsTous les biens récupérés sont pesés et enregistrés dans un logiciel de suivi. Ensuite, ils sont entreposés dans un atelier, à l’étage de la boutique. « Parfois, il faut juste revisser une planche sur un meuble. D’autres fois, je fais des créations », explique Sergio, qui confie avoir une préférence pour les retouches de vêtements. « J’aime bien tout ce qui est streetwear et vintage, glisse-t-il, j’aimerais bien créer un pôle mode un jour. »

Solidarité, recyclage et transmission des savoirs

Six salariés, quatre services civiques et une trentaine de bénévoles font tourner la boutique, dans une atmosphère studieuse et joyeuse. L’un de ses collègues est spécialisé dans la réparation informatique et s’assure que les appareils sont en marche. Les bénévoles participent à différentes tâches, de la réparation au nettoyage, et reçoivent en échange des tickets leur permettant de faire des achats dans la boutique. Les Grands Voisins, qui abritent des centres d’hébergement et un restaurant, sont un lieu animé, il y a donc du passage à la ressourcerie, des habitués du quartier, mais aussi des curieux défilent tout au long de la journée.

Sergio, agent valoriste, donne une nouvelle vie à nos vieux objets

« J’ai trouvé ce travail grâce à la mission locale de Sevran-Beaudotte (une association de service public d’aide à l’insertion des jeunes en Seine-Saint-Denis, ndlr), il y a trois ans. Au départ, j’étais en CUI-CAE (une forme de contrat aidé, ndlr). Je suis à présent en CDI, à 35 heures », explique Sergio. Cet emploi lui a permis de rebondir financièrement et professionnellement. Il a également développé de nouveaux savoirs en bricolage et en couture.

Sans forcément se présenter comme un fervent écolo, Sergio reconnaît que, depuis qu’il est agent valoriste, il est plus attentif à ce qui part à la poubelle. « J’ai la satisfaction de savoir que les objets qui sont ici ne finiront pas dans la rue. » À la Ressourcerie créative, les objets qui ne sont pas vendus sont donnés à des associations telles que Le Relais. Et les clients peuvent aussi se mettre dans la peau d’agents valoristes, et même de créateurs, puisque des ateliers autour du réemploi sont organisés tous les samedis après-midi.


Commentaires