INITIATIVE LOCALE – Court-Circuit est un lieu d’échange ouvert aux citoyens et aux associations bien décidés à porter des projets solidaires et durables. C’est aussi un restaurant locavore et zéro déchet qui invite les habitants à consommer autrement. 

Jean-François Grant  a étudié au Canada, a vécu en Allemagne et a voyagé de longs mois en Asie avant de revenir dans sa ville d’origine, Tours, avec l’envie de réveiller la vie locale : “J’avais des souvenirs des cafés de l’époque de mes grands-parents où l’on venait se rencontrer autour d’un verre. Cela m’a donné l’idée de créer un lieu qui ferait la promotion des initiatives locales, où l’on viendrait pour faire connaissance et manger des produits sains.” C’est ainsi que l’idée de Court-Circuit a fait son chemin. Ce lieu rêvé a ouvert en 2016, à proximité de la place de la Victoire, peu fréquentée par les Tourangeaux car un peu éloigné du centre-ville. En l’espace de deux ans, il a permis de stimuler la vie locale tout en fédérant des citoyens autour de projets participatifs.

Un lieu de consommation locale

Pour créer ce lieu alternatif, Jean-François s’est appuyé sur un réseau d’artisans locaux. La vaisselle du restaurant a été réalisée par un potier de la région. Tout le mobilier intérieur, des tables aux chaises, a été entièrement conçu en palettes au cours d’un chantier participatif, animé par un artisan menuisier. Côté cuisine, là aussi ce sont les produits locaux qui ont été privilégiés pour encourager les circuits courts et soutenir l’économie locale. “Nous travaillons avec des maraîchers, des brasseurs, des agriculteurs bio de proximité. Quasiment 98 % des produits que nous proposons dans notre restaurant sont issus d’une filière locale“, se félicite Jean-François. Une façon de démontrer aux consommateurs qu’il n’est pas nécessaire d’aller bien loin pour pour manger sainement.

Des chefs sont régulièrement invités à partager leurs recettes et à animer des ateliers de cuisine collaboratifs. On peut venir régulièrement s’initier à l’art de confectionner des gâteaux sans gluten ou tout simplement découvrir le secret gustatif des légumes racines. Deux potagers participatifs sont également mis à disposition des habitants du quartier à l’entrée du café, car, avant d’être un restaurant, Court-Circuit souhaite contribuer à la vie locale, en remettant le partage au cœur des interactions.

Un accélérateur d’initiatives

À Tours, la vie associative est très riche, mais, pour fédérer les énergies autour de nouveaux projets, il est important de développer la mixité sociale, de créer des rencontres“, relève Jean-François Grand. Court-Circuit accueille des associations qui sont libres d’organiser des conférences pour faire connaître leurs projets. Le SEL de Touraine est venu par exemple aborder le fonctionnement du système de troc local devant un public ouvert mais novice sur le sujet. Une réflexion collective autour d’un projet d’éco-habitat participatif a attiré une quarantaine de personnes à la mi-février et une conférence-débat sur la permaculture en ville a été organisée par l’association kiwi-nature dans les locaux du café. De quoi inspirer une communauté grandissante de citoyens prêts à s’investir et à développer des initiatives communes. “L’idée d’un futur espace de co-working est née récemment dans notre café”, se réjouit Jean-François. Au niveau local, les besoins d’accompagnement s’expriment de plus en plus. À tel point que Court-Circuit réfléchit à développer un incubateur d’initiatives pour soutenir les porteurs de projets et les guider pas à pas vers la concrétisation de leurs idées.


Commentaires