4 antisèches face aux remarques relous à Noël – Les fêtes de fin d’année et leurs interminables repas sont souvent l’occasion de débattre en famille ou entre amis de sujets qui fâchent (ou pas). Quand les clichés sur les questions écolos s’invitent à table, l’important est de trouver les bons arguments. Voici quelques pistes pour vous aider à muscler votre répartie avec bienveillance.

Quelqu’un dit : “Je m’en fous des pesticides, il faut bien mourir de quelque chose.”

Comment éviter ça :

RÉPONSE – En effet la mort est inéluctable. Mais mourir en bonne santé, c’est mieux, non ? Depuis 2015, cinq pesticides ont été officiellement identifiés cancérogènes « probables » pour l’homme par l’agence de l’Organisation mondiale de la Santé spécialisée sur le cancer. Le plus utilisé en France est le glyphosate, un désherbant plébiscité par les jardiniers amateurs dont la vente sera interdite aux particuliers, à partir du 1er janvier 2019. D’après les études scientifiques conduites ces 30 dernières années et analysées par les experts de l’INSERM, l’exposition aux pesticides favorise le développement de la maladie de Parkinson et du cancer de la prostate.

Vous en êtes à la 3ème antisèche. Découvrez les autres ici.

Cet article est un extrait de la 18e édition de UP le mag. Vous pouvez dès à présent l’acheter sur la boutique en ligne.
Découvrez dès maintenant un aperçu du trimestriel :

À lire aussi : COP23 : “L’urgence climatique ne peut plus se heurter à l’immobilisme”


Commentaires