Ils viennent chercher vos dons pour les plus démunis chez vous, à Paris


L’association Le Bon Hibou a été créée à Paris par une bande de trentenaires désireux de s’investir. Ils ont mis en place une plateforme en ligne pour venir chercher des dons chez des particuliers.

Ils ne connaissaient pas particulièrement le monde associatif, mais ils avaient envie d’agir. L’association Le Bon Hibou a été créée en août 2015, par un groupe d’amis trentenaires, issus d’univers aussi variés que le commerce international, le marketing et l’éducation nationale. « On parlait souvent de l’actualité, de la précarité qu’on observait dans la rue, et l’envie de se mobiliser revenait souvent dans nos discussions. Puis un jour, on a fini par créer l’association, raconte Émilie, qui fait partie des membres fondateurs. On ne se sentait pas forcément prêts à rejoindre des grosses organisations ou à aller sur le terrain, alors on a pensé à faire notre propre projet. »

le bon hibou

L’équipe du Bon Hibou au complet

L’un d’eux, Benjamin, employé dans le web marketing, avait eu une idée : « J’avais toujours plein de petites pièces dans mon portefeuille et je me suis dit qu’il fallait en faire quelque chose. » Le groupe a donc lancé une campagne de crowdfunding, pour créer des tirelires en carton, et organisé durant le printemps 2016 une collecte de petite monnaie dans les commerces parisiens. Un peu comme l’opération « Pièces Jaunes », mais sans lui faire concurrence puisque celle-ci se déroule en hiver. Aidés par des volontaires, ils ont récolté plus de 2 500 euros qu’ils ont reversés à trois associations locales : Action Froid, Mobile Douche et Atout Cours. « On avait contacté plusieurs asso, pour voir qui pourrait être intéressé par notre don, souvent elles étaient surprises et croyaient qu’on voulait quelque chose en retour », se souvient le trentenaire d’origine bretonne.

La fameuse boite

Un « trait d’union » vers les associations

« On n’a pas récolté autant qu’on espérait, mais cette première campagne nous a beaucoup appris, a permis de connaître de nouveaux volontaires et mieux comprendre les asso. Ça nous a donné envie de réfléchir comment agir différemment », explique Émilie. Cette année, la joyeuse bande, désormais composée d’une dizaine de personnes, a donc pensé à une nouvelle manière d’aider des associations : faire des collectes de dons matériels. Via le site lebonhibou.fr, les Parisiens peuvent consulter les besoins de 10 associations parisiennes, indiquer ce qu’ils veulent donner (vêtements, fournitures, shampoing etc.) et le moment qui leur convient pour que les équipes passent prendre leur don à leur domicile.

Captures d’écran de la plateforme :

« Tout le monde a des choses qui traîne dans son placard et besoin de faire le tri, mais pas forcément le temps d’aller porter à des associations », souligne Émilie. De leurs côtés, les associations sont toujours heureuses d’avoir des dons qu’elles ne peuvent aller chercher, faute de moyens. Du coup, comme le souligne l’institutrice, Le Bon Hibou est une sorte de « trait d’union » entre les particuliers et ces associations.

En fonction de la localisation des dons,  les différents membres du Bon Hibou se chargent d’aller les récupérer pour ensuite les livrer aux associations. Ils sont attachés au fait de travailler avec des structures locales dans lesquelles ils ont confiance, et connaissent mieux au fil du temps. Ali, cheminot de profession, a connu Le Bon Hibou via un article et fait même maintenant des maraudes, « en moyenne une fois par semaine » aux côtés de l’association Action Froid. Benjamin y participe également de temps en temps. « Avec notre campagne de collecte, l’idée c’est aussi de montrer que ces asso existent, qu’il y a plein de gens qui s’investissent de différentes manières, et pourquoi pas donner envie de s’engager », souligne-t-il. Leur initiative est d’ailleurs une belle preuve que l’engagement n’est pas réservé à un seul profil de personne, et c’est tant mieux !


Commentaires