L’organisation non gouvernementale a publié un rapport accablant pour Mc Donald’s. En cause : une politique de gestion des déchets qui laisse à désirer, alors que doit se tenir l’assemblée générale annuelle de la société à Chicago.

« McDonald’s travaille depuis de nombreuses années à limiter les impacts environnementaux des déchets produits par son activité, en s’attachant à agir sur l’ensemble de la filière en partenariat avec ses fournisseurs ». Un engagement qui, selon le fast-food, se décline en trois programmes : l’éco-conception des emballages, la gestion des emballages abandonnés sur la voie publique, et la valorisation des déchets en fin de vie.

Sur le papier, la volonté est belle. Pourtant, il semblerait que ce vœu cache une réalité bien moins reluisante. L’ONG Zéro Waste France a mis en lumière, dans un rapport publié mardi 23 mai, « la responsabilité de Mc Donald’s France » dans sa politique de gestion des déchets qu’elle juge « insuffisante ». Le premier grief fait à l’enseigne aux 1400 lieux de vente en France : un manque de transparence, concernant notamment les quantités d’emballages utilisés par les franchises et le nombre de restaurants adoptant le tri sélectif classique.

À lire aussi : Un festival pour découvrir le mouvement “Zéro Déchet” 

Une assemblée générale pour la forme ?

Interrogée par l’AFP, Flore Berlingen, la directrice de Zero Waste France, a déclaré que « Mc Donald’s ne publiait pas d’informations sur ses restaurants et entretient le flou à ce sujet », ajoutant que « depuis 2016, les acteurs produisant plus de dix tonnes de biodéchets par an ont l’obligation de les trier et de les valoriser ». Zero Waste France, par la voix de sa responsable, a par ailleurs déclaré que « la quantité totale de déchets produits est en augmentation », notamment entre 2013 et 2015.

Dans son rapport, l’association formule également des recommandations, et propose notamment d’utiliser de la vaisselle réutilisable pour les plats consommés sur place, qui représentent 50% de ses ventes. Cela permettrait d’éviter la production de plus de ” 15.000 tonnes de déchets par an “, selon Zero Waste France, qui précise que ses recommandations sont également valables pour d’autres acteurs de la restauration rapide.

Le fait d’avoir publié de telles informations ce mardi n’est pas anodin. En effet, ce mercredi doit se tenir l’assemblée générale annuelle du groupe à Chicago. Dans cette grande réunion des actionnaires, Zero Waste France croit savoir que « sera traitée la question des déchets liés au polystyrène dans les pays asiatiques, qui pose beaucoup de problèmes » selon Laura Chatel, responsable du plaidoyer au sein de Zero Waste. Laura Chatel espère par ailleurs que le rapport concernant l’organisation « aura un impact ».

Voici une infographie illustrant, en quelques chiffres, les déchets de Mc Donald’s : 

Rapport Mc Donald's Zero Waste

Crédits : Marie Puech pour Zero Waste France

UP51Ce sujet vous intéresse?

Retrouvez l’article “Anti gaspillage dans les marchés de gros” dans la 5ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 0 Avis

Commentaires