Dans la famille jeux de société ludiques et instructifs, je demande le petit dernier : Otoktonia. Créé par l’association Les Petits Citoyens en collaboration avec la Fondation France Libertés et la Fédération Léo Lagrange, il s’agit du premier jeu qui invite à partir à la découverte des peuples autochtones. 

Plaire et instruire. La devise de Charles Perrault n’a pas pris une ride. Pour preuve, il existe aujourd’hui des jeux de société qui, tels des contes humanistes, éveillent les joueurs aux enjeux sociétaux et environnementaux. C’est le cas d’Otoktonia, un outil ludique et pédagogique qui met en lumière les menaces auxquelles sont confrontées les habitants de la Terre. “A travers ce jeu, c’est une façon d’élargir le public et d’amener la question des peuples autochtones, peu débattue en France, auprès d’un public large, y compris des enfants”, explique à l’antenne de Fréquence Terre Marion Véber, chargée de mission Droits des peuples à la Fondation France Libertés.

Otoktonia est disponible sur le site des Petits Citoyens. Il s’accompagne de fiches ressources et d’une vidéo pédagogique, sur Otoktonia.org. @Benjamin Germinel

En 2016, la Fondation a fait appel à nous pour créer un jeu sur la thématique de l’eau et du réchauffement climatique : Equilibro, raconte Catherine Jacquet, directrice générale de l’association des Petits Citoyens, spécialisée dans la création de jeux sur des sujets de citoyenneté. Présenté à la COP21, cet outil de sensibilisation a très bien fonctionné. Alors la Fondation est revenue vers nous pour imaginer cette fois un jeu sur les peuples autochtones.” Un sujet cher à la Fondation France Libertés qui, depuis plus de trente ans, s’est donné pour mission de “construire un monde plus juste et plus solidaire“. “À travers ce jeu, on donne également à voir toutes les actions que nous menons, comme lutter contre l’extractivisme ou la biopiraterie“, rajoute Marion Véber.

À lire aussi : Apprendre l’arabe et sa culture, un jeu d’enfant !

Un jeu coopératif

Accessible aux enfants dès l’âge de 7 ans, Otoktonia est un jeu collaboratif où les joueurs doivent ensemble déjouer les pressions qui pèsent sur les peuples autochtones : les Munduruku, qui vivent en Amazonie brésilienne, les Matuche, les Pygmées, les Massaï, les Mentawai en Indonésie, les Jummas du Bangladesh, les Inuits et les Kanaks pour la France.

Lancé le 18 avril dernier, Otoktonia a été envoyé dans des centre de loisirs du réseau Léo Lagrange. @Benjamin Germinel

Dans le jeu, élaboré avec des experts et les peuples eux-mêmes, les petits citoyens font face à une planète surmenée par les menaces, “telles que le changement climatique, la déforestation, la discrimination. Chaque joueur incarne un petit citoyen en alliance avec un peuple. Leur objectif est de faire en sorte qu’il n’y ait pas trop de menaces sur Terre pour qu’elle soit vivable, pour les écosystèmes et pour les habitants”, détaille Marion Véber.

Au-delà de nettoyer les menaces, les joueurs vont aussi en apprendre le plus possible sur leur peuple. Des populations avec des cultures différentes qui ne manqueront pas d’éveiller la curiosité des petits comme des grands. L’idée étant principalement de montrer que nous ne sommes pas seuls sur Terre, et que partout dans le monde “chacun, en partageant et respectant les valeurs et les idées des autres, peut arriver à une planète plus saine et plus harmonieuse“, défend Catherine Jacquet.

up71Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “Et si on activait l’économie circulaire en jouant?” dans la 7ème édition d’UP le mag

-> Découvrir le sommaire et le numéro
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Info inspirante ?
Avis des lecteurs 3 Avis

Commentaires