Le MuMo est un musée vraiment spécial, qui a la particularité de se trouver dans un conteneur installé sur un camion. Il va à la rencontre des enfants, en particulier dans les zones éloignées de l’accès à la culture, pour leur faire découvrir l’art contemporain.

Des œuvres d’art de grands artistes internationaux dans la cour d’une école, ou sur la place d’un village… c’est possible ! Depuis 2011, le MuMo, musée itinérant, parcourt la France, mais aussi d’autres pays d’Europe et d’Afrique, pour faire découvrir des œuvres d’art contemporain aux plus jeunes.

Ce musée tient dans un conteneur et se déploie sur quatre espaces distincts dédiés à différents univers (peinture, sculpture, installation, vidéo, design). Les enfants peuvent y découvrir 14 œuvres créées spécialement pour le projet, par des artistes reconnus dans le monde entier, à l’intérieur du MuMo, mais aussi à l’extérieur. Les flancs du container sont ainsi habillés des bandes de couleurs par Daniel Buren, tandis qu’un sapin gonflable conçu par Paul Mc Carthy se déploie sur le toit. Le design a, lui, été pensé par Adam Kalkin, architecte spécialiste du détournement de containers.

Une vidéo de Mirabelle TV présente le projet :

Une démarche d’ouverture

Ce projet a été imaginé par Ingrid Brochard, une femme d’affaires du milieu culturel qui a manqué l’occasion de découvrir l’art quand elle était enfant et a pris à cœur de développer un outil qui le rend accessible aux plus jeunes. Elle a imaginé un musée en reprenant le concept des médiathèques ambulantes, bibliobus, pour aller dans des endroits où il y a peu de lieux de culture.

« Nous accueillons principalement des groupes scolaires et des centres d’animation. Des plages d’ouverture sont également prévues pour que les enfants puissent venir avec leurs parents », explique Lucie Avril, responsable opérationnel pour les amis du MuMo. « Le seuil de la porte est moins difficile à franchir que celui d’un musée classique, la mobilité rappelle l’univers d’un cirque plutôt que celui du musée », poursuit-elle.

À lire aussi : L’art contemporain s’invite dans votre salon

Un nouveau projet en cours

mumo_visu_amer-andre-morin

L’intérieur du MuMo

Selon Lucie Avril, l’art contemporain « fonctionne très bien auprès des plus jeunes ». « Nous misons beaucoup sur l’interactivité avec les photos, les vidéos, les sculptures… l’exposition est très immersive », explique-t-elle. « Nous laissons les enfants aller vers les œuvres qui les attirent le plus, et à partir de là commence la médiation. » En plus de la présence des médiateurs culturels, les instituteurs et animateurs peuvent être accompagnés, pour poursuivre l’expérience en classe ou centre social.

À lire aussi : Et si l’art remplaçait la pub dans nos villes ?

Depuis 2011, 80 000 enfants dans sept pays d’Europe et d’Afrique ont pu découvrir le musée mobile. Fort de sons succès, le MuMo poursuit sa route. Les équipes préparent un nouveau projet pour 2017, le MuMo 2. « Il s’agira d’un musée itinérant uniquement en France, avec des expositions à chaque fois adaptées aux régions et conçues par les directeurs FRACS (Fonds régionaux d’art contemporain) », explique Lucie Avril. Ce développement est notamment permis grâce au concours La France s’engage, dont le MuMo est un des lauréats 2015. Ce dispositif, à l’initiative de François Hollande, du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des  Sports et de la Fondation Total apporte des soutiens stratégiques et financiers aux projets innovants en faveur des jeunes.

couv_up13Ce sujet vous intéresse ?

Retrouvez l’article “Du porte-à-porte pour améliorer le quotidien des habitants des quartiers populaires” dans la 13ème édition de UP le mag

-> Découvrir le sommaire
-> Abonnez-vous pour recevoir ce numéro ou achetez-le dès maintenant !

Un musée mobile rend l'art accessible à tous
Avis des lecteurs 6 Avis

Commentaires